Magazine Le Mensuel

Nº 2997 du vendredi 17 avril 2015

Carnet Mondain

1945-2015. La Middle East Airlines entame sa 70e année

Familièrement désignée par Middle East, la compagnie aérienne libanaise occupe une place à part dans le cœur des Libanais. Fondée le 31 mai 1945 à Beyrouth par Saëb Salam, elle commence à opérer dès 1946 avec des liaisons reliant le Liban à de nombreux pays. Malgré les guerres, malgré les obstacles érigés sur son parcours, il y en aura et de taille, rien n’arrêtera son expansion et sa croissance. L’atterrissage des avions estampillés du cèdre dans les pays de la diaspora au plus fort de la guerre était salué par les expatriés comme la marque d’une espérance, la preuve de la capacité et de l’endurance du Liban et de sa survie. Même les hôtesses, habillées par de grands couturiers, locaux et internationaux, constituaient un symbole de la présence élégante du Liban à travers le monde.

Rania Chiniara
 

Mohammad el-Hout, président du conseil d’administration de la MEA depuis 1998 et principal auteur du programme de la modernisation et de la restructuration de la compagnie, a inauguré l’année 70 de la MEA en conviant à bord 155 journalistes de la presse audiovisuelle et écrite pour un voyage à Charm el-Cheikh. Trois jours entre mer et désert dans un Sinaï enchanteur réputé pour être une des meilleures destinations de villégiature au monde.

 

La MEA fait partie, depuis juin 2012, de l’Alliance Skyteam et de l’Arab Air Carriers Organization. Elle possède une flotte de 17 avions de type A320, 321 et 330 et sillonne plus de 30 pays en Europe, au Moyen-Orient, en Afrique et dans les pays du Golfe. Depuis sa création, la MEA garde une excellente réputation tant sur le plan de la technicité que de la sécurité. Le 17 mars 2015, un centre de simulation aérienne pour l’entraînement des pilotes a vu le jour au siège de la compagnie. Il sera suivi de trois autres au cours des prochaines années.

Related

PPDA à l’honneur. Un parcours exceptionnel

Le cardinal Leonardo Sandri. En visite à l’Université Antonine

Résidence des pins. Les adieux de Bonne aux Libanais

Laisser un commentaire


The reCAPTCHA verification period has expired. Please reload the page.