Magazine Le Mensuel

Nº 2999 du vendredi 1er mai 2015

Indices

Consommation. Déflation annuelle de 3,38%

Selon la centrale des statistiques, le taux d’inflation mensuel a représenté 1,15% durant le mois de mars 2015 contre 0,07% un mois auparavant. Néanmoins, l’indice des prix à la consommation (IPC) a reculé sur un an de 3,38%, à 98,32 points, au troisième mois de 2015, alors qu’il représentait 101,76 points en mars 2014. Cette baisse du taux d’inflation serait principalement liée à une contraction de 14,31% du sous-indice des prix de l’eau, de l’électricité, du gaz et autres dérivés pétroliers, associée à un recul du sous-indice des coûts de transport et de celui des télécoms d’une valeur de 11,71%. Ces sous-indices représentent un taux de pondération de l’IPC respectivement de 11,9%, 13,1% et 4,6%.

Transferts des télécoms
18,5% du total des revenus

Le déficit fiscal a reculé de 27,19% en 2014, atteignant 3,07 milliards de dollars en fin d’année, associé à un excédent primaire de 1,31 milliard de dollars, contre 239,68 millions de dollars fin 2013. L’amélioration des résultats est due à une progression de 15,48% du total des revenus, à 10,88 milliards de dollars, alors que le total des dépenses a enregistré une légère hausse de 2,28% sur un an, à 13,95 milliards de dollars. Dans les détails des revenus, les transferts de fonds du ministère des Télécoms au Trésor ont représenté 18,5% du total des recettes, soit une progression de 40,72%, à 2,04 milliards de dollars à fin 2014. Cependant, une partie de ces transferts ne sera pas récurrente puisqu’il s’agit de sommes payables une seule fois au ministère des Télécoms. Les recettes douanières (12,5% du total des revenus) ont reculé de 5,36% en rythme annuel, atteignant 1,35 milliard de dollars fin décembre 2014, tandis que les recettes de la TVA (20,13%) se sont accrues légèrement de 0,17% sur un an, totalisant 2,19 milliards de dollars sur la même période. Quant aux dépenses, elles ont été véhiculées par la hausse de 10,51% des paiements des intérêts appliqués au total des dépenses, à quoi est venu s’ajouter un accroissement de 3,32% des transferts à l’Electricité du Liban (EDL) de l’ordre de 2,09 milliards de dollars en 2014.

Related

Indices

admin@mews

Indices

admin@mews

Indices

admin@mews

Laisser un commentaire