Magazine Le Mensuel

Nº 3002 du vendredi 22 mai 2015

ACCUEIL

3 questions à Fady Karam

Il semble qu’un accord se profile à l’horizon sur le projet de loi sur la récupération par les émigrés de la nationalité libanaise…
Ce n’est pas le seul point. Nous voulons aussi que la loi électorale soit à l’ordre du jour de la séance parlementaire. Il n’y a pas de raisons convaincantes pour qu’elle ne le soit pas. Nous avions abouti à un accord sur la loi électorale mixte. Tant que les deux lois ne sont pas à l’ordre du jour, nous n’allons pas assister à la séance.

Où en est le dialogue en cours entre le courant aouniste et les FL?
Sur la bonne voie. La déclaration d’intentions est prête. Elle porte sur 17 points sur lesquels il y a un accord. Nous en sommes à l’étude des détails et des sujets qui divisent. Nous avons entamé avec le CPL une discussion sur tous les points. Nous ne refusons rien de but en blanc. Nous discutons du mécanisme d’exécution de tous les points, surtout qu’ils sont hors normes et hors Constitution.

En ce qui concerne la présidence de la République?
Chacun sait qu’il existe un différend à ce niveau. Nous essayons de le réduire et de trouver un terrain d’entente qui pourrait conduire par la suite à élire un président. Nul n’ignore qu’un élément régional entre en jeu. Nous travaillons pour qu’il ne soit pas essentiel, et que l’élément interne soit le principal. Nous attendons de trouver des idées communes à travers le dialogue afin d’arriver à un ou plusieurs candidats d’entente.


Arlette Kassas

Related

3 questions à Jihad Azour

3 questions à Mgr Antoine Andari

3 questions à Abdel-Hadi Mahfouz

Laisser un commentaire


The reCAPTCHA verification period has expired. Please reload the page.