Magazine Le Mensuel

Nº 3008 du vendredi 3 juillet 2015

ACTUALITIÉS

UKLTH. 45 start-up libanaises à Londres

La Grande-Bretagne a rejoint le momentum des nouvelles technologies de l’information et de la communication (NTIC) initié par la Banque du Liban, en lançant le projet UK-Lebanon Tech Hub (UKLTH). Un bureau consacré aux entrepreneurs libanais dans le secteur des technologies a été ouvert récemment à Londres avec pour objectif d’aider ces derniers à utiliser la Grande-Bretagne comme un tremplin pour une croissance à niveau mondial de leurs start-up. Le bureau de Londres est le premier bureau basé outre-mer du projet UKLTH. «Depuis la nuit des temps, la réputation des Libanais en tant qu’entrepreneurs et commerçants n’a jamais cessé de grandir», a déclaré Colm Reilly, P.D.G. d’UKLTH, ajoutant: «En dépit des circonstances dures de la région, l’esprit entrepreneurial chez les nouvelles générations de Libanais est une évidence et constitue un catalyseur du développement du secteur des NTIC dans leur pays». Mi-juin dernier, 45 start-up ont été sélectionnées par la Banque du Liban et l’ambassade de Grande-Bretagne pour se rendre à Londres, où chacune d’elle aura un mentorship et une assistance technique pour une durée de quatre mois. A l’issue de cette période, 15 start-up seront choisies pour passer à la deuxième étape, celle de l’assistance pour une internationalisation de leurs services. Les 45 start-up libanaises choisies sont basées comme suit: 39 au Liban, 2 aux Etats-Unis, 2 en Grande-Bretagne, 1 en France et 1 aux Emirats arabes unis.

Liliane Mokbel

Related

La crise en Ukraine. Coup d’Etat ou révolution?

admin@mews

Attentats de Boston. Où en est l’enquête?

admin@mews

D’Odessa à Slaviansk. L’Ukraine en proie au chaos

admin@mews

Laisser un commentaire