Magazine Le Mensuel

Nº 3009 du vendredi 10 juillet 2015

ACCUEIL

3 questions à Chant Chinchinian

Le général Michel Aoun a suggéré un recours à un sondage au sein de la communauté chrétienne. Quelle est la position des Forces libanaises?
Le Dr Samir Geagea a clairement précisé cette position en soulignant que rien n’empêche une telle démarche. Ce sondage est simple et il n’est pas obligatoire. Il reflète l’avis d’une partie des Libanais, mais cela ne va pas plus loin. D’ailleurs, durant les élections législatives, il y a des sondages dont les résultats ne sont pas toujours conformes avec ceux du scrutin. Les gens ont parfois tendance à dire devant la caméra le contraire de ce qu’ils font dans les urnes.

En ce qui concerne l’idée de recourir aux manifestations populaires pour faire prévaloir son point de vue…
C’est la position du général Aoun. Ce dernier est à la tête d’un grand bloc parlementaire et jouit de sa popularité. Cette question le concerne personnellement. D’ailleurs, la Constitution garantit la liberté d’expression et n’importe quelle partie peut demander l’avis du peuple. Mais je pense que ce peuple a déjà donné son avis à travers les élections parlementaires et il a ses représentants qui peuvent se prononcer. Tout le monde sait que le Liban ne peut être gouverné que par l’entente.

Mais, actuellement, le travail parlementaire est paralysé…
Le travail gouvernemental l’est aussi à un certain point. Cette situation prendra certainement fin. Tout rentrera alors dans l’ordre. C’est une période difficile sur tous les plans.

Arlette Kassas

Related

3 questions à Rami Rayess

admin@mews

3 questions à Ahmad Karamé

admin@mews

3 questions à Ammar Houry

admin@mews

Laisser un commentaire