Magazine Le Mensuel

Nº 3013 du vendredi 7 août 2015

Festival

Les Noces du port. Et la rue s’anime

Les 14 et 15 août, la ville de Tyr invite tous les Libanais à plonger au cœur de ses rues et ruelles, tout près du port, le temps d’un festival de rue, Les Noces du port. Une composition artistique haute en couleur…
 

Un festival de rue, un vrai festival de rue, où les visiteurs, les citoyens lambda ou les «étrangers» à la ville de Sour, qu’ils soient de Beyrouth ou de tant d’autres régions, auront l’occasion de déambuler, deux nuits durant, dans les rues et ruelles de la ville, tout au long du port, au rythme d’une composition artistique de toutes les couleurs.
A la demande de la Régie de tabac et de la municipalité de Sour, Wafa Khochen, en l’espace d’une période fébrilement active de deux mois, a mis sur pied l’événement Les Noces du port, qui aura lieu, les 14 et 15 août, au cœur de la ville. Un festival à portée hautement symbolique pour elle qui avait, d’une certaine manière, lancé le festival de rue, à Tyr même, sa ville natale, en 2004, sous le même intitulé Les Noces du port, Irrs el-Mina.
Une trentaine d’artistes, libanais et français, ont répondu à l’appel: Alaa Minawi, Malek Andary, Hadi Deaïbess, Aziza, Wissam el-Hassan, Samah Abilmona, Cirque en ciel, la compagnie Fai, Ekaterina Dakroub, Rawya el-Chab… Riche de son expérience dans l’organisation et la production de festivals de rue, de Sour, à Saïda, en passant par Beyrouth et Tripoli, Wafa Khochen était impatiente de produire, de créer, de s’activer à nouveau, après cinq ans d’absence.
Pour composer la multitude de tableaux qui s’offriront aux visiteurs, Wafa Khochen prend en considération, en premier lieu, le site lui-même, un site à exploiter dans son entité, dans ses moindres recoins, ses multiples niveaux, ses infinies parcelles de terre, d’eau et d’air, ses barques, ses escaliers, ses immeubles, ses murs… Musique, mime, dabké, danse, statue humaine, jeux pyrotechniques, projection, ombres, théâtre, conteurs, jongleurs, acrobates, échassiers à rebond, jeux de lumière… «Quand j’évoque l’eau, je pense tout de suite au feu, aux lumières. Quand je m’adresse au grand public, je me dirige tout de suite vers le visuel intense».
Deux soirées de déambulations artistiques sont au rendez-vous, des animations, des histoires à découvrir, à partager, au détour des stands d’artisanat, de restauration locale. Des noces dans la rue, près du port de Tyr, sans détour, sans faux-semblants, dans la simplicité des retrouvailles entre tous et tout un chacun.

Nayla Rached
 

https://www.facebook.com/events/1115065825187564/
www.wafakhochen.com

Related

Gabriel Yared et Yasmina Joumblatt Une musique en émotions majeures

Des miroirs et des masques. Hommage à Claude Chabrol

Au Festival du monde arabe. Les Québécois retrouvent la richesse de l’Orient

Laisser un commentaire


The reCAPTCHA verification period has expired. Please reload the page.