Magazine Le Mensuel

Nº 3018 du vendredi 11 septembre 2015

  • Accueil
  • Climat
  • Une première depuis 1998. Le Liban sous le sable d’Irak
Climat

Une première depuis 1998. Le Liban sous le sable d’Irak

Le pays du Cèdre a été frappé, mardi dernier, par une tempête de sable qui a recouvert les régions libanaises d’un épais nuage de poussière. Quel bilan et quelles retombées?

 

De l’Irak au sud du Liban, en passant par la Syrie, une immense nuée de poussière opaque a avalé des parties entières de cette région depuis mardi, entraînant une très forte sécheresse et des masses de sable et de poussière larges de plusieurs kilomètres, obligeant ainsi les écoles à fermer leurs portes et les Libanais à rester chez eux. Les nuages de sable ont également obscurci le ciel d’Israël, des territoires palestiniens et de Chypre. Faisant victimes et dégâts, ce sont au moins 1725 cas de suffocation et cinq morts qui ont été relevés au Liban. Interviewé par Magazine, Ali el-Chaar, du Service de météorologie, a indiqué que cette tempête a eu des répercussions néfastes au niveau de la santé des individus, mais aussi au niveau économique. Plusieurs cas graves d’asphyxie se sont manifestés, les personnes souffrant d’asthme et d’allergie ayant été les premières victimes de la tempête. «Il faut, dans des cas pareils, boire beaucoup d’eau, éviter d’inhaler la poussière et rester chez soi le plus possible, en raison du manque de visibilité», conseille Chaar. Sur le plan économique, le trafic maritime a été affecté, et les agriculteurs se sont plaints de cette vague de sécheresse qui s’est abattue sur leurs plantations. La tempête a touché également les réfugiés syriens, surtout ceux habitant la région de la Békaa. Plus encore, dans la Syrie voisine, l’aviation a été paralysée, très peu de frappes aériennes ayant été effectuées. Aussi, la tempête a-t-elle atteint Israël et les territoires palestiniens, engendrant une hausse de la pollution de l’air à Jérusalem, dans la région du Néguev (au sud) et dans d’autres localités. Selon le site d’informations israélien Ynet, des vols intérieurs ont été perturbés et certains annulés entre Tel-Aviv et Eilat, dans le sud. L’île méditerranéenne de Chypre, proche des côtes syriennes, était également recouverte d’un nuage de poussière, accompagné par des températures autour de 40° Celsius.

Natasha Metni

 

 

Related

tv

admin@mews

Climat

admin@mews

Laisser un commentaire