Magazine Le Mensuel

Nº 3021 du vendredi 2 octobre 2015

Initiative

Université Saint-Joseph. Nouveau master en marketing politique

Le professeur Pascal Monin prend en charge, à partir de cette année, le nouveau master en communication et marketing politique à l’Institut de sciences politiques de l’Université Saint-Joseph (USJ). Une spécialisation qui s’avère plus que jamais vitale dans le contexte politique actuel qui marque les bouleversements en cours sur le double plan local et régional.

L’Université Saint-Joseph a créé cette année un diplôme d’enseignement supérieur inédit au Liban, le master en communication et marketing politique, dans le cadre de l’Institut de sciences politiques. «Le besoin de concevoir un tel master s’est fait sentir en raison du renforcement accru de la relation entre la politique et la communication», indique le professeur Pascal Monin, directeur de ce nouveau master. Il évoque aussi un autre élément qui a favorisé le rapprochement entre politique et communication: la démocratisation des pouvoirs. «Dans les systèmes démocratiques, les acteurs politiques et publics sont forcés de descendre de leur piédestal et d’entrer en compétition pour soigner leur image et la teneur de leur discours», explique-t-il.
Politique et communication, c’est un peu la combinaison de la pensée et de l’action? Pascal Monin explique: «En effet, le master se nourrit d’une double dimension de réflexion et de pratique et constitue un pont entre la théorie et le monde réel». «La spécialisation, poursuit-il, baignera dans ce laboratoire vivant que constitue l’actualité bouillonnante au Liban, et les enseignants auront pour mission de développer chez les étudiants le sens de l’analyse en même temps que de les pousser à agir en encourageant leur esprit stratège. Il s’agit, à travers une approche pédagogique et dynamique, de les mettre en prise directe avec l’actualité, de les impliquer dans la vie politique et sociale de ce pays qui bouge, et de les former à prendre des décisions et à les appliquer».
 

Panoplie de cours
Quels sont donc les outils de cet enseignement? «Nous avons conçu une panoplie de cours centrés sur la communication, les médias sociaux, le journalisme politique, les relations publiques, les sondages d’opinion, la publicité… indique le professeur Monin. Ainsi que des cours puisés auprès des autres masters de l’Institut de sciences politiques (monde arabe, démocratisation et droits de l’homme…)». Systématiquement, tous les cours seront accompagnés d’une application sur le terrain, «l’entraînement pratique étant inséparable de l’enseignement théorique».
«Les possibilités de débouchés professionnels sont nombreuses», relève le professeur Monin, qui cite, entre autres, le travail dans le coaching politique, la communication des partis et des hommes politiques, des administrations publiques, des ONG, des agences de communication et de sondages d’opinion.
«L’objectif, finalement, est de préparer les titulaires du master en communication et marketing politique à devenir directement opérationnels sur le marché du travail, dès l’obtention de leurs diplômes», souligne, en conclusion, le professeur Monin.


Programme d’échange
Le professeur Pascal Monin a souligné l’existence d’un programme d’échanges avec plusieurs universités étrangères, notamment l’Institut d’études politiques (Sciences-po) de Paris, Menton, Lille, Aix et Grenoble, ainsi que des universités d’Italie et du Canada.

Related

Coopération. Projet d’Union ou Union de projets

admin@mews

Une arche de Noé végétale. Le Maroc et le Liban en protecteurs de semences

admin@mews

Réunion espagnole. De mode et de mode de vie

admin@mews

Laisser un commentaire