Magazine Le Mensuel

Nº 3029 du vendredi 27 novembre 2015

Brèves

Brèves

Riyal saoudien
Plus forte baisse en un an

Le riyal saoudien a enregistré sa valeur la plus faible face au billet vert depuis plus de 12 mois dans un marché non organisé, la baisse des prix de l’or noir ayant exercé des pressions sur l’indexation de la monnaie saoudienne sur le dollar américain. Le riyal est indexé au dollar au taux de 3,75 et les autorités saoudiennes s’étaient engagées à maintenir ce lien entre les deux monnaies établi depuis trois décennies. En dépit des épreuves subies en raison du recul des prix du pétrole et le renforcement de la valeur du dollar, les investisseurs se préparent à une hausse des taux d’intérêt américains. «Est-ce que je crois à la rupture de cette indexation? Non, du moins pas en 2016. Mais la pression sur les banques locales est bien présente et l’épicentre est le prix du pétrole», déclare Louis Costa, président de Ceemea FX. Avec des réserves de plus d’un demi-billion de dollars, l’Arabie saoudite est prémunie contre un scénario similaire à celui que le Kazakhstan a été forcé d’appliquer sur le plan monétaire. Mais avec le choc pétrolier, un déficit budgétaire de près de 100 milliards $ et une monnaie forte, le royaume risque de se retrouver «encerclé» dans les prochaines années, selon Reuters. Le Fonds monétaire international a mis en garde le royaume contre un assèchement de ses réserves financières dans les 5 prochaines années.

Dubaï Holding
Croissance des profits

Selon les prévisions des responsables de Dubaï Holding, la compagnie d’investissement appartenant au gouverneur de l’émirat de Dubaï devrait enregistrer une croissance des profits de l’ordre de 17% en 2015. Selon Ahmad Ben Byat, les profits de 2015 atteindraient 1,5 milliard de dollars, alors qu’ils avaient représenté 1,28 milliard en 2014. Selon Khaleej Times, Dubaï Holding aurait investi 1,2 milliard de dollars dans l’infrastructure locale l’an dernier. Ben Byat a insisté que la holding s’engage à rembourser la totalité de ses dettes à l’échéance. Les dernières obligations de Dubaï Holding viendraient à échéance en janvier 2017 et s’élèveraient à 500 millions de sterlings. Une source officielle a indiqué que les trois quarts des revenus de Dubaï Holding sont générés par les 25 000 unités de logement résidentielles et d’espaces bureaux dont elle est propriétaire dans différentes régions de l’émirat.

Related

Région Mena

admin@mews

Proche-Orient

admin@mews

Moyen-Orient

admin@mews

Laisser un commentaire