Magazine Le Mensuel

Nº 3040 du vendredi 12 février 2016

En coulisse

En coulisses

On raconte dans les milieux politiques que le député Walid Joumblatt est très désappointé. Après avoir tout misé sur l’initiative proposant la candidature de Sleiman Frangié à la présidence, encourageant le président Saad Hariri à l’adopter et œuvrant avec lui pour convaincre l’Arabie saoudite de sa justesse, il s’attendait à obtenir le soutien du Hezbollah.
Le chef druze pense que ceux qui l’ont encouragé à promouvoir cette proposition savaient fort bien qu’elle manquait de maturité, ils ont voulu l’entraîner dans une manœuvre politique dans le but d’amener le Moustaqbal et le 14 mars à faire des concessions, ou dans une opération de sondage des positions, sans plus. C’est ce qui a amené Joumblatt à pointer directement Téhéran qu’il a accusé de vouloir paralyser l’élection d’un chef d’Etat, dans le but de ranimer l’influence du régime syrien sur le Liban, mais de loin. Le Moyen-Orient, de l’avis de Joumblatt, est à la veille de grands bouleversements auxquels le Liban n’échappera pas.

Related

[Copy of] En coulisses

admin@mews

En coulisses

admin@mews

En coulisses

admin@mews

Laisser un commentaire