Magazine Le Mensuel

Nº 3046 du vendredi 25 mars 2016

  • Accueil
  • general
  • Alex Lenaerts: pas de changement pour les visas aux Libanais
general

Alex Lenaerts: pas de changement pour les visas aux Libanais

Dans un entretien exclusif, l’ambassadeur de Belgique à Beyrouth, Alex Lenaerts, répond aux questions de Magazine.

On parle de failles dans la sécurité de l’aéroport de Bruxelles-Zaventem. Ces défaillances ont-elles facilité les attentats?
Nous craignions des attentats et nous nous y attendions, car nous avions des informations dans ce sens. Nous savions que des terroristes liés à Daech se trouvaient en Belgique. La sécurité de l’aéroport avait été renforcée, mais les attentats ont eu lieu dans le hall d’entrée, où il n’y a pas de contrôle, et qui est fréquenté par des milliers de personnes. Le contrôle se fait au check-in. C’est à ce niveau que les mesures de sécurité, qui existaient déjà, ont été renforcées.

Les mesures d’octroi de visas aux Libanais seront-elles plus strictes désormais?
Il n’y aura aucun changement dans ce sens et la procédure restera la même. En  revanche, le gouvernement belge prendra de nouvelles mesures et augmentera le contrôle aux frontières, comme le fait déjà la France depuis les attentats du 13 novembre 2015. C’est de cette manière que nous pourrons stopper les terroristes.

Existe-t-il une collaboration entre la Belgique et le Liban dans le secteur de la sécurité et de la lutte antiterroriste?
Il existe une double collaboration sur ce plan: d’abord sur le plan belgo-libanais et Europe-Liban. Il y a eu à Beyrouth, dernièrement, un workshop financé par l’Union européenne, auquel ont assisté les plus grands experts en matière de lutte contre le terrorisme. Cette collaboration existe bel et bien, mais elle est confidentielle.

La Belgique a-t-elle été attaquée en tant que telle ou en tant que pays où se trouvent des institutions de l’Union européenne?
La Belgique a été attaquée pour ces deux raisons. D’abord, car elle fait partie de la coalition anti-Daech. Les attaques contre l’aéroport de Bruxelles montrent clairement qu’elle a bien été visée à ce titre. En second lieu, l’attaque du métro Maelbeek, qui se situe à proximité des bureaux utilisés par l’Union européenne, démontre que Bruxelles a été atteinte parce qu’elle est le siège de plusieurs institutions de l’UE.

Existe-t-il un maillon libanais dans la filière jihadiste franco-belge?
Selon les informations que nous avons entre les mains, ceci n’est pas le cas. Les jihadistes sont partis combattre en Syrie mais, à aucun moment, ils ne sont passés par le Liban. Ils ont utilisé d’autres aéroports dans la région. Non, le Liban ne fait pas partie de la filière franco-belge.

Propos recueillis par Joëlle Seif

Related

Alaeddine Terro, ministre des Déplacés. Les attentats à caractère politique sont inadmissibles

admin@mews

Paolo Serra. Un militaire diplomate

admin@mews

Assameh. La générosité au service de l’enfance

admin@mews

Laisser un commentaire