Magazine Le Mensuel

Nº 3046 du vendredi 25 mars 2016

En coulisse

En coulisses

Nabih Berry a remarqué le manque d’enthousiasme des participants au dialogue à l’ouverture de la session ordinaire de l’Assemblée et la réactivation des séances parlementaires. Ce dossier est à considérer sous deux aspects:
n La date du début de la 1ère session ordinaire, bien que constitutionnelle obligatoire, n’est pas suffisante pour la tenue d’une séance parlementaire. Tant que les blocs n’ont pas pris la décision de se présenter à l’hémicycle, leur convocation est inutile. C’est pourquoi Berry mise sur les consultations qu’il doit mener incessamment et qui seront suivies par une réunion du comité du bureau du Parlement afin de fixer l’ordre du jour de l’Assemblée.
n La déclaration de Saad Hariri, à la veille de la réunion orpheline du Parlement l’an dernier, n’est pas impérieuse. Il avait dit que son bloc n’assistera plus à une séance dont l’agenda ne donnerait pas la priorité à la loi électorale, cela afin de satisfaire ses alliés chrétiens boycotteurs.

Related

En coulisse

admin@mews

En coulisses

admin@mews

En coulisses

admin@mews

Laisser un commentaire