Magazine Le Mensuel

Nº 3051 du vendredi 29 avril 2016

general

A Beiteddine. Chaleur, émotion et sourire

Le compte à rebours a commencé et la saison des festivals est sur le point de débuter dans presque toutes les régions. Le Beiteddine Art Festival a annoncé sa programmation 2016. Du 8 juillet au 9 août. Une valse de sons, de couleurs et de sensations.

Vendredi 8 et samedi 9 juillet
The Merchants of Bollywood

Inauguration du festival dans une plongée chatoyante et chaude au cœur de la pure tradition bollywoodienne. The Merchants of Bollywood est un spectacle qui carbure à la vitesse des couleurs chaudes, éclatantes et de la joie contagieuse. Porté par la musique des compositeurs hautement acclamés Salim et Suleiman Merchant, ce spectacle électrisant brillera de mille feux avec plus de 40 artistes sur scène, plus de 1 200 costumes et 5 000 pièces de joaillerie étincelantes. L’espace de deux soirées, le palais de Beiteddine se transformera en palace du Rajasthan. Un spectacle épicé à ne pas rater…
Billets: 45 000 L.L., 90 000 L.L., 150 000 L.L. et 225 000 L.L.

Jeudi 14 juillet
Seal

Kiss from a rose, Crazy… Ces tubes des années 90 étaient sur toutes les lèvres… Seal, le «roi de la pop et soul bristish», les interprètera sûrement parmi le bouquet de chansons qu’il offrira au public libanais. Avec plus de 30 millions d’albums écoulés, 4 Grammy Awards, le style unique de Seal, une fusion de soul, folk, pop, RnB et rock fait de lui l’un des meilleurs interprètes des années 90.
Billets: 60 000 L.L., 90 000 L.L., 120 000 L.L., 150 000 L.L. et 225 000 L.L.

Mardi 19 et mercredi 20 juillet
Roméo et Juliette, par le ballet Preljocaj

Dans un décor et des costumes signés Enki Bilal, le chorégraphe et danseur contemporain Angelin Preljocaj présente une vision futuriste de la pièce de Shakespeare, Roméo et Juliette. Contemporaine, sa création adapte le contexte historique de la pièce à notre temps moderne: l’histoire se déroule dans un régime totalitaire et le combat entre les clans est remplacé par une confrontation politique et sociale, renforcée par la musique puissante et à la fois tout en tendresse de Sergueï Prokofiev.
Billets: 45 000 L.L., 90 000 L.L., 135 000 L.L. et 180 000 L.L.

Samedi 23 juillet
Yamal el-Cham

Célébration de notre héritage culturel et musical, Yamal el-Cham rassemble de célèbres artistes arabes sous le signe de l’espoir, la paix et la tolérance. Les maîtres du oud, l’Irakien Nasser Shamma et le Libanais Charbel Rouhana associent leurs talents à la voix de la chanteuse syrienne Léna Chamamyan. Les trois artistes seront accompagnés par l’Orchestre oriental libanais et l’ensemble canadien OktoEcho sous la direction de Katia Makdissi-Warren. Une production du Festival du monde arabe de Montréal.
Billets: 60 000 L.L., 105 000 L.L. et 150 000 L.L.

Vendredi 29 juillet
Ya achikata el-wardi

Hommage à Zaki Nassif. Cinq artistes libanais se retrouveront sur scène pour interpréter un bouquet des chansons du compositeur, de Tallou hbabna à Ya achikata el-wardi… Soumaya Baalbaki, Joseph Attié, Ziad Ahmadiyé, Ranine Chaar et Guy Manoukian au piano seront accompagnés par un orchestre et une chorale de 60 instruments et voix.
Billets: 45 000 L.L., 75 000 L.L., 105 000 L.L., 135 000 L.L. et 180 000 L.L.

Mercredi 3 août
Bassem Youssef

Nommé en 2013 parmi les «100 personnalités les plus influentes dans le monde»  par le Time Magazine, ce médecin égyptien, chirurgien cardiaque, reconverti en animateur de télévision, est connu pour sa satire. Dans son programme à succès, el-Bernameg, il parodiait tout aussi bien les politiques que les religieux de tout bord. Jugé «dangereux», le programme est arrêté en 2014. Il en présentera des extraits à ses fans libanais.
Billets: 60 000 L.L., 105 000 L.L.
et 150 000 L.L.

Vendredi 5 et samedi 6 août
Kazem el-Saher

Plus aucun besoin de le présenter, Kazem el-Saher ne cesse de ravir les foules et les fans qui débarquent au Palais de Beiteddine chaque été. Chaque saison, fidèle à son public, chaleureux et généreux, il interprète un bouquet de ses plus célèbres chansons. Plus de 25 ans de carrière, 25 albums, 100 millions de copies écoulées, des concerts et des tournées… Kazem el-Saher est en tête de liste des légendes du chant arabe contemporain… Le public libanais en redemande…
Billets: 60 000 L.L., 90 000 L.L., 135 000 L.L., 180 000 L.L. et 270 000 L.L.

Mardi 9 août
Buika et Carminho

Pour la soirée de clôture du Beiteddine Art Festival, un double concert de flamenco et fado. Buika possède une voix incroyablement puissante et frappante. Elle saisit l’essence passionnelle du flamenco qu’elle infuse d’un style particulier alliant le jazz et l’afro-cubain. Carminho est considérée comme l’une des plus talentueuses et innovantes chanteuses de fado de sa génération. Une voix exceptionnelle qui happe l’audience.
Billets: 60 000 L.L., 105 000 L.L et 150 000 L.L.
 

Leila Rihani

Related

Paul Anka. La légende libano-canadienne

admin@mews

Religion. Le mufti se réconcilie avec le Courant du futur

admin@mews

Hiam Abou Chedid. Une femme à l’écoute

admin@mews

Laisser un commentaire