Magazine Le Mensuel

Nº 3051 du vendredi 29 avril 2016

  • Accueil
  • Santé
  • La médecine de demain. Votre régime alimentaire affecte votre santé mentale
Santé

La médecine de demain. Votre régime alimentaire affecte votre santé mentale

Que votre nourriture soit votre première médecine. Concept adopté depuis l’Antiquité par un grand nombre de visionnaires, philosophes et médecins. La nutrition optimale constitue une approche pratique pour surmonter le stress, prévenir les maladies chroniques tel l’Alzheimer et éviter toute prise de médicaments. Les conseils de Patrick Holford.

Alors que les périodes de stress se font de plus en plus accrues au quotidien, il s’avère de plus en plus crucial de renforcer la résistance au stress par le biais de bonnes habitudes alimentaires et un mode de vie sain. Tel est sur quoi Patrick Holford, auteur, entrepreneur et psychologue anglais, centre ses travaux. Dans son dernier ouvrage, The stress cure, il aborde une approche pratique sur la manière de surmonter le stress.  

 

La «bible de la nutrition optimale»
Au début du XXe siècle, Edison déclare: «Le médecin de demain ne prescrira pas de médicaments, mais incitera ses patients à prendre soin de leurs corps et de leurs régimes alimentaires, et à connaître les causes de la maladie et les façons de l’éviter». En 1960, le Dr Linus Pauling, deux fois prix Nobel et avec qui Holford a étroitement collaboré, parle, pour la première fois, de «nutrition orthomoléculaire» (dont le but est de soigner les personnes par l’apport optimal de substances naturellement connues de l’organisme). D’après lui, c’est en donnant à l’organisme de bonnes (ortho) molécules, qu’on peut éradiquer la plupart des maladies, constatant que «la médecine de demain, c’est la nutrition optimale».

 

Le régime parfait
Plus tard, en 1984, Holford fonde, à Londres, l’Institute for optimum nutrition. Vantant les vertus d’une alimentation saine, il considère que la plupart des médicaments seraient inutiles si tout le monde suivait un régime nutritif optimal.
La nutrition optimale, c’est l’apport nutritionnel adapté à chaque individu de sorte à ce que ce dernier puisse compléter son alimentation avec des vitamines, des minéraux et des oligo-éléments pour préserver sa santé. Holford donne, dans son ouvrage, l’exemple des vitamines: une prise de 10 mg de vitamine C par jour permet d’éviter le scorbut (maladie due à une carence délétère en vitamine C qui se traduit chez l’être humain, dans sa forme grave, par un déchaussement des dents et la purulence des gencives, des hémorragies, puis la mort, au moment où une prise de 1 000 mg de vitamine par jour signifie moins de rhumes et plus d’énergie. Aussi, à partir de 1 000 mg, la vitamine C entraîne-t-elle une diminution de la tension artérielle, bien que rarement prescrite dans ce but. Quant à la vitamine E, elle réduit le risque d’infarctus chez les personnes atteintes d’une maladie cardiovasculaire, à partir d’une prise de 500 mg par jour. Plus encore, les vitamines antioxydantes A, C et E, ainsi que les minéraux, tels que le sélénium et le zinc, constituent un lien fondamental entre nutrition, santé mentale et comportement.
Plusieurs Etats ont commencé à financer la recherche sur l’action des vitamines A, C et E dans le domaine de la prévention du cancer et des maladies cardiovasculaires, et on s’intéresse davantage à la relation entre la nutrition et les troubles mentaux, notamment au niveau du comportement criminel.

 

Nutrition optimale et santé mentale
Le cerveau consomme plus de nutriments que tout autre organe. Il n’est donc pas surprenant qu’une nutrition «sous-optimale» risquerait d’affecter la santé mentale, entraînant, dans ce sens, dépression, anxiété, stress, insomnie et troubles de mémoire. 22% des cas d’Alzheimer sont associés à un manque de vitamine B et 22% des cas de cette même maladie sont liés à une carence en oméga 3. Une étude a été effectuée dans ce sens, où des individus prédisposés à un problème de démence ont «consommé» un supplément de vitamine B et d’oméga 3. Les résultats ont montré que le risque de rétrécissement du cerveau a diminué de 73%, alors que le meilleur médicament prescrit à ce jour pour lutter contre celui-ci n’a donné qu’un résultat équivalent à 2%.
On note que seul un cas sur 100 des malades d’Alzheimer l’est génétiquement. Il s’agit donc ici d’un exemple simple sur la manière avec laquelle la maladie d’Alzheimer pourrait être prévenue grâce à un apport optimal en vitamine B et en oméga 3.

Natasha Metni
 

Le petit-déjeuner, un repas essentiel
«Le petit-déjeuner démarre votre métabolisme et vous assure l’énergie dont vous avez besoin pour le reste de la journée. Les études montrent que le petit-déjeuner est associé à plusieurs avantages au niveau de la santé, y compris un poids plus sain, une amélioration de la performance des enfants à l’école et une satisfaction des besoins nutritionnels», note Ece Durukan, directrice régionale de nutrition et d’affaires externes pour l’Asie, le Moyen-Orient et l’Afrique chez Nestlé. En moyenne, le petit-déjeuner contribue à moins de 20% de l’apport quotidien en calories, en délivrant plus de 30% du calcium, du fer et des vitamines B nécessaires pour l’organisme. Les personnes qui prennent un petit-déjeuner ont tendance à consommer moins de matières grasses, moins de cholestérol et plus de fibres au cours de la journée. De plus, les éléments nutritifs manqués au petit-déjeuner, comme le calcium, les fibres et certains vitamines et minéraux, sont rarement compensés durant la journée. A la lumière des groupes d’aliments quotidiens et des recommandations d’énergie estimées, un petit-déjeuner rapide et complet doit inclure une portion de grains entiers comme un mélange de céréales à grains entiers ou du pain complet, avec du lait demi-écrémé, un fruit et une source de protéines optionnelle comme les œufs ou les noix.
Les grains raffinés sont produits lorsque des parties des grains entiers (notamment le germe et le son) sont retirées durant le traitement. La perte de parties des grains entraîne la perte de nutriments associée à la partie ôtée des grains. Les grains entiers peuvent être trouvés dans une variété de céréales, y compris le blé, l’avoine, l’orge, le riz et le maïs.

Nada Jureidini

Related

Hypertension artérielle. Un implant pour réduire la tension

admin@mews

Grossesse et natation. Les fœtus menacés

admin@mews

Le Parkinson. Une surchauffe de neurones en cause

admin@mews

Laisser un commentaire