Magazine Le Mensuel

Nº 3053 du vendredi 13 mai 2016

Indices

Flux de capitaux. Hausse de 3,7% pour les non-résidants

L’Institut de la finance internationale (Ifi) a estimé les flux nets de capitaux privés entrants des non-résidants vers le Liban à 5,5 milliards de dollars américains en 2015, à 6,3 milliards en 2014 et à 14 milliards en 2009.
Le Liban a été classé parmi les dix-huit pays sur un total de vingt-cinq marchés émergents – dont les données sont disponibles – qui ont enregistré des flux nets positifs de capitaux privés entrants. Ce qui se traduit dans la pratique par des flux des non-résidants supérieurs à leurs flux nets des capitaux sortants.
En parallèle, l’Ifi prévoit des flux nets de capitaux vers le Liban de l’ordre de
5,7 milliards de dollars en 2016, constituant une progression de 3,7% par rapport à 2015. Le Liban enregistrerait la plus faible hausse en termes de flux nets de capitaux privés parmi les marchés émergents pendant l’année en cours. La progression attendue des flux nets de capitaux privés en 2016 serait due à un accroissement de 20,8% des flux nets des banques commerciales et d’autres créditeurs privés. Elle compense le pourcentage de 10,7% de recul des investissements directs étrangers (IDE).
Les flux nets de capitaux privés vers le Liban représentent 1% du total des flux nets de capitaux privés vers les marchés émergents et 5,4% des flux globaux vers les économies des pays de la région Mena en 2016. Ils sont équivalents à 10,7% du PIB en 2016, soit le ratio le plus élevé parmi vingt-cinq marchés émergents.   

Related

Indices

admin@mews

Indices

admin@mews

Amman et Beyrouth. Hôtellerie: taux d’occupation le plus faible

admin@mews

Laisser un commentaire