Magazine Le Mensuel

Nº 3054 du vendredi 20 mai 2016

En Privé

En privé

L’ajournement du Congrès pour la paix au Moyen-Orient, qui devait se dérouler à la fin du mois en cours, n’a pas surpris une haute instance politique qui avait reçu, d’un diplomate libanais en poste dans une institution arabe, un rapport détaillé à ce sujet. L’objectif de la démarche française est «modeste», souligne le rapport, et ne va pas au-delà du «freinage de l’escalade régionale» dont les vents néfastes pourraient souffler sur Israël. Elle met en exergue un autre aspect grave: la France, en coopération avec d’autres pays, souhaitait tenir ce congrès pour élargir la commission quadripartite en y associant l’Arabie saoudite et le Qatar. Les milieux proches du responsable libanais en question, malgré l’opacité du rapport, restent optimistes quant au rôle que peut jouer la France au Liban et dans la région. Ce responsable est enthousiaste à l’idée de recevoir le ministre français des Affaires étrangères qui débarque prochainement au Liban, pour lui suggérer d’encourager les diverses parties libanaises à concrétiser le dialogue national et œuvrer à consolider le parapluie régional-international qui protège la stabilité dans le pays.

Related

En privé

admin@mews

En privé

admin@mews

En privé

admin@mews

Laisser un commentaire