Magazine Le Mensuel

Nº 3055 du vendredi 27 mai 2016

EN RAFALE

En rafales

Exaspérées
Des familles de Beyrouth ont demandé à un moukhtar, qui a réussi à percer la liste officielle, de transmettre à l’ancien Premier ministre, Saad Hariri, qui l’a convoqué, leur exaspération du comportement des cadres du Moustaqbal lors des municipales.

 

Corruption
La campagne électorale ratée, menée par un ancien chef de municipalité dans la banlieue sud, continue à faire l’objet d’un débat. On raconte que l’homme fait construire un énorme complexe commercial après avoir «servi» pendant 18 ans à la tête du conseil municipal.


Incident enrayé
Les contacts directs entre les présidents des municipalités de Kobayate et de Beit Jaafar ont réussi à juguler l’incident qui a opposé des jeunes des deux villages voisins. Les Renseignements de l’armée ont participé aux pourparlers.

 

Naturalisés sollicités
Achat de voix dans le «Hay el-Wastani» pour gagner l’appui des naturalisés qui ont été transportés en bus vers les centres électoraux à partir de certaines régions du Sud, rapportent des sources de Saïda.

 

Rifi l’ingrat
C’est le président Najib Mikati qui a signé le décret de nomination du général Achraf Rifi en tant que directeur général des Forces de sécurité intérieure (FSI) en 2005. C’est Mikati aussi qui lui a assuré une couverture politique en 2011, c’est encore lui qui a démissionné pour éviter que des comptes soient demandés au même Rifi, aime à rappeler une source de Tripoli.

 

Créances douteuses
Quel est le montant global des créances douteuses dans le secteur bancaire? Un expert pense que les banques, complices de personnalités politiques haut placées qui ont contracté des prêts sans les rembourser, font le black-out sur ce dossier.

Related

Destruction sélective

admin@mews

Laboué: rôle israélien

admin@mews

En rafale

admin@mews

Laisser un commentaire