Magazine Le Mensuel

Nº 3057 du vendredi 10 juin 2016

Hommage

Emouvant hommage au Pr Ernest Majdalani. Humain, dévoué et talentueux

Sous le patronage du mohafez de Beyrouth, Ziad Chbib, la Société culturelle romaïenne a organisé une cérémonie en mémoire du professeur et pédiatre, Ernest Majdalani. L’événement a eu lieu à l’Ordre des médecins, en présence de nombreuses personnalités politiques, religieuses et médicales.

Les proches, les collègues, les élèves et les connaissances d’Ernest Majdalani ont répondu présents pour rendre hommage à ce grand homme qui s’est distingué dans l’histoire de la pédiatrie libanaise. «Il fut l’un des meilleurs pédiatres de son temps. Il s’est illustré dans le domaine de la pédiatrie par ses nombreuses réalisations. Il a enrichi la profession par ses connaissances et son expertise. C’était une grande école et un exemple à suivre. Il avait un grand cœur et une grande conscience professionnelle», notent les nombreux intervenants qui se sont succédé à la tribune. Ses qualités sont multiples. Selon son fils, le Dr Pierre Majdalani, également pédiatre, le Pr Ernest Majdalani n’était pas seulement un père exemplaire, mais également un être plein de sensibilité et de compassion. Il avait la foi et se consacrait au service de l’autre. Ses œuvres de bienfaisance sont nombreuses. Il pensait aux plus démunis et les aidait autant qu’il le pouvait», dit-il.
Pour son ancienne élève, le Dr Hilda Chakar, le Pr Majdalani a eu le mérite de transmettre ses connaissances et ses compétences à des milliers d’étudiants qui ont enrichi leurs savoirs et leurs pratiques dans le domaine de la pédiatrie. «J’ai l’honneur d’en faire partie, dit-elle. Il était au courant des dernières avancées dans la pédiatrie. Il nous a inculqué l’amour de cette spécialisation. Nous suivrons son exemple et appliquerons ses enseignements». Majdalani a œuvré à créer des partenariats avec la France. «Même ceux qui étaient à l’étranger ont connu son expertise et sa renommée et suivi ses programmes», souligne, par ailleurs, le Dr Chakar.
Fondateur de la pédiatrie académique libanaise et du service de pédiatrie à l’Hôpital St-Georges, le professeur Majdalani était un médecin entièrement dévoué à ses jeunes patients.
Ziad Chbib a rappelé, lui aussi, la compétence de ce pédiatre dont il était lui-même l’un des patients. «Il se donnait entièrement aux autres et sauvait plusieurs vies grâce à son savoir et son expertise», indique-t-il.
Le président de la Société culturelle romaïenne, le professeur Najib Geahchan, a rappelé, de son côté, le mérite de ce grand homme qui a laissé un grand héritage derrière lui et un nom qui font la fierté de tous. La Société culturelle romaïenne est aujourd’hui fière de commémorer le Pr Ernest Majdalani qui fait partie des grands de cette communauté», affirme-t-il.
 

Médecin et mélomane
La Société libanaise de pédiatrie a tenu, à son tour, à rendre hommage au Pr Ernest Majdalani. Les collègues qui ont travaillé avec lui ont loué ses qualités et son sens du devoir. Le pédiatre recevait des patients de toutes les régions libanaises, mais aussi de tous les pays de la région. Il leur procurait les meilleurs soins et était attentif à chaque cas. «Le Pr Majdalani vit toujours dans le cœur de chacun de nous. C’était également un passionné de musique. Il m’a enseigné plein de secrets en pédiatrie, mais également comment apprécier les belles mélodies de jazz dont il avait, à son actif, de nombreux CD. Il a créé sa propre façon d’aborder les problèmes en pédiatrie, mais a également joué de la musique à sa façon», affirme, pour sa part, le Dr Rami Ghobril, médecin et musicien qui a profité de l’occasion pour dédier au pédiatre ses meilleures chansons en guise de reconnaissance.

Nada Jureidini

Related

Jeremy Chivers. Hommage à l’armée libanaise cœur de la nation

admin@mews

Métropolis célèbre Alain Resnais. Rétrospective: «La mémoire et l’imaginaire»

admin@mews

David Bowie n’est plus. Une galaxie s’allume

admin@mews

Laisser un commentaire