Magazine Le Mensuel

Nº 3068 du vendredi 26 août 2016

Festival

Lisa Simone. Une étoile sous le temple de Bacchus

Rendez-vous le dimanche 21 août au temple de Bacchus pour une soirée intime et euphorique: Lisa Simone a conquis son public libanais.
 

Elle s’est frayé un passage parmi l’assistance pour enjamber la scène du Festival international de Baalbeck, là où, il y a plus d’une vingtaine d’années, s’était trouvée sa mère, l’illustre Nina Simone. Mais là, aujourd’hui, en ce 21 août, c’est bien Lisa Simone qui se présente au public libanais. Une artiste à part entière qui a su, qui a pu charmer et conquérir son auditoire. Par sa voix, sa présence, chaque intonation, chaque geste, chaque déplacement, chaque question qu’elle lance, par cette synergie, par cette complicité qui s’est immédiatement installée et a gagné en intensité à mesure que les minutes s’écoulaient.
Plus d’une heure de musique, de jazz, de blues, de soul, de groove, des sonorités multiples que Lisa Simone emmêle en toute émotion, au détour des rythmes entraînants et ceux plus langoureux. Entourée de son directeur artistique Hervé Samb et de ses musiciens, Reggie Washington à la basse et Sonny Troupé à la batterie, Lisa Simone s’est donné à cœur joie et à voix pleine. Un souffle de chaleur et de bonheur sur le temple de Bacchus.
Et c’est le corps hérissé que les spectateurs ont plongé dans les effluves de Nina Simone quand Lisa Simone a interprété le morceau If you knew que la mère avait écrit à la fille. Lisa qui a bel et bien prouvé qu’elle ne peut être simplement enfermée dans cette case de «fille de…». Ce soir-là, à Baalbeck, le public était sous l’emprise de Lisa Simone, envoûteuse, féline, authentique. Une invitation à pénétrer dans son monde, ce My world, titre de son album dont elle a donné à entendre des morceaux, à vivre des moments chargés d’intensité. Inoubliables.

Related

L’été s’annonce chaud Baalbeck Beiteddine Beyrouth et les autres…

admin@mews

Festival international de Byblos. Eclectisme et valeurs sûres

admin@mews

Cérémonie. Takreem célèbre l’excellence arabe

admin@mews

Laisser un commentaire