Magazine Le Mensuel

Nº 3071 du vendredi 4 novembre 2016

  • Accueil
  • general
  • Université Antonine. Une Saison de musique de chambre exceptionnelle
general

Université Antonine. Une Saison de musique de chambre exceptionnelle

Initiative culturelle lancée en 2014 à l’Université Antonine, la Saison de musique de chambre propose, cette année, un programme riche.

Mettant en scène de grandes figures artistiques internationales, la Saison de musique de chambre de l’Université Antonine (UA) est une première au Liban. Elle s’inscrit dans le cadre de la politique menée par l’université, qui «consiste à promouvoir et à favoriser les arts à l’échelle nationale, notamment la musique classique, contribuant, ainsi, au renforcement du patrimoine culturel libanais», comme l’explique le P. Toufic Maatouk, directeur artistique de ce projet.
«Née d’un réel besoin de rendre la musique classique accessible à tous», cette initiative permet un «investissement dans la culture, constituant par là un levier de croissance, voire un outil de développement économique de la société libanaise», précise-t-il.

Un Liban musicalement international
Pour l’année 2016-2017, la Saison de musique de chambre de l’UA propose une programmation composée de plusieurs intégrales tirées du répertoire classique, qui se joueront tout au long de l’année. L’ouverture a eu lieu, le 19 octobre dernier, avec Béatrice Rana, lauréate du deuxième prix de la compétition internationale «Van Cliburn», qui a interprété l’intégrale des variations Goldberg de Bach. Un autre grand moment sera l’intégrale des sonates de Beethoven les 23, 24 et 25 janvier 2017, avec la violoniste Francesca Dego, première lauréate du grand prix Paganini, et la pianiste Francesca Leonardi. Cette saison est ouverte gratuitement à toutes les composantes de la société libanaise, étudiants, enseignants, amateurs et professionnels désireux de fêter aussi bien la musique que la culture. «Bien que, dans ce domaine, il faut que des coopérations soient établies, afin de pouvoir mener à bien ce genre de projets, nous insistons sur la nécessité de renouer avec une musique de qualité. L’UA a décidé d’être proactive sur ce plan et d’essayer d’empêcher la scène musicale locale de détruire cet art qu’est la musique. Il est également à noter que l’UA a signé un accord de coopération avec l’artisan de pianos italien, Fazioli, connu pour ses pianos entièrement construits à la main. Cette entente consiste, entre autres, en l’acquisition d’un piano F228 par l’université, dont l’entretien sera assuré par l’artisan lui-même.

Natasha Metni

Related

Les Libanais à Jacksonville, en Floride. Partie intégrante d’une ville en booming

admin@mews

L’hépatite virale. Protégez le foie

admin@mews

Fabius à Téhéran. Pas de cadeau iranien sur le dossier de la présidentielle

admin@mews

Laisser un commentaire