Magazine Le Mensuel

Nº 3081 du vendredi 1er septembre 2017

Expositions

Expositions

Midad
La calligraphie arabe à travers l’histoire

 

Jusqu’au 12 octobre
Dar el-Nimer

Cette très belle exposition retrace l’évolution de la calligraphie arabe depuis le début de l’islam jusqu’à nos jours et explore son application diversifiée dans le temps et à travers le monde. Midad réfléchit sur le développement, la transformation et l’application de l’écriture arabe. «Les textes, les manuscrits, les panneaux, la céramique, les textiles et les outils sont des objets redéfinis par un processus de circulation dans différents contextes sociaux, géographiques et culturels de l’histoire», explique le galeriste. La calligraphie arabe ne concerne pas uniquement les objets islamiques, mais aussi la Bible, les livres liturgiques, les icônes, etc.

 

Allan Sekula
Photography at Work

Jusqu’au 29 septembre   
Beirut Art Center
L’exposition comporte 50 photographies, diaporamas et vidéos d’Allan Sekula, artiste américain décédé en 2013. Elle montre l’importance du travail de cet artiste pluridisciplinaire dans un contexte contemporain.
Les œuvres de Sekula nous parlent du monde depuis les années 70, le monde du travail dans une usine aéronautique de la côte ouest américaine, le monde de la mer avec son imaginaire et sa réalité, la mondialisation et les nouvelles révoltes qu’elle engendre ainsi que les migrations… Mais c’est aussi une exposition qui parle de la photographie, parce que Sekula en a changé la vision, à travers son travail très à contre-courant. Il a redonné à la photographie son rôle d’instrument de description du réel. Les clichés de cette manifestation sont marquants et font réfléchir.

Agenda

Jusqu’au 18 septembre
Les mondes de Willy Aractinji.
Musée Sursock.

Jusqu’au 29 septembre
Marwa Arsanios.
Falling is not Collapsing:
Falling is Extending.
Beirut Art Center.

Jusqu’au 2 octobre
Hrair Sarkissian.
Le mal du pays.
Musée Sursock.

Jusqu’au 2 octobre
Visitez Beyrouth!
Musée Sursock.

Jusqu’au 31 octobre    
5 générations d’artistes libanais.
Galerie Alwane (Saifi village).

Christiane Tager Deslandes

Related

Graff me Lebanon. «Beyrouth, un grand terrain de jeu»

admin@mews

Les machines de Da Vinci. L’œuvre d’un génie

admin@mews

Au Carleton Curatorial Laboratory. L’art décortique «la ligne verte de Beyrouth»

admin@mews

Laisser un commentaire