Magazine Le Mensuel

Nº 3087 du vendredi 2 mars 2018

Du côté des banques

News côté des banques

Bank Audi
559 millions $ de profits nets

Dans un contexte régional peu favorable, Bank Audi sal affiche une bonne performance en 2017 avec des profits nets de 559 millions $, pour atteindre 464 millions $ en termes de bénéfices opérationnels nets non exceptionnels représentant une croissance nette de 13% par rapport à ceux enregistrés en 2016. La contribution des entités hors du Liban aux profits nets consolidés a atteint 45% sur la période couverte, dont 19% venant d’Odea Bank. Les profits nets après déduction des taxes d’Odea Bank ont enregistré une croissance nette de 29%, atteignant 88 millions $ en 2017, et ce, après avoir alloué 95 millions $ à des provisions spécifiques. La contribution de Bank Audi- Egypte aux résultats financiers consolidés a représenté 55 millions $. Ces résultats ont été réalisés après avoir alloué 147 millions $ aux provisions pour pertes sur prêts nets. 43,8 milliards $ d’actifs; 33,5 milliards $ de dépôts 16,3 milliards $ de crédits accordés à la clientèle; 4,2  milliards  $ de capitaux propres; 559 millions $ de profits nets en 2017, et 464 millions $ de bénéfices opérationnels nets non-exceptionnels.

BLOM BANK
Le ratio le plus bas parmi les banques cotées  

BLOM BANK a annoncé ses résultats financiers consolidés non-audités pour 2017. Ses profits opérationnels nets non exceptionnels se sont élevés à 484,69% avec une hausse de 4,72% par rapport à 2016, entraînant des ratios de productivité basés sur le rendement des fonds propres des actionnaires (ROAcE) et le rendement des actifs (ROAA) de l’ordre de 17,19% et 1,56%. Ces deux taux sont les plus élevés parmi les banques cotées à la bourse. De même, les principaux postes du bilan de BLOM BANK ont enregistré une croissance soutenue. Ses actifs ont progressé à 32,52 milliards $ en hausse de 10,2% par rapport à 2016; les dépôts ont enregistré une augmentation de 7,38% sur un an atteignant 26,64 milliards $; ses avances ont marqué une hausse à 7,53 millions $ ou +5,22%; ses capitaux propres ont progressé à 3 milliards $ soit de +2,49%.
Le ratio du coût rapporté au revenu, le plus bas parmi les banques cotées, de 34,36% a reflété la stratégie conservatrice de BLOM BANK ainsi qu’une efficience managériale et opérationnelle. Ce ratio lui a permis de surmonter des conditions opérationnelles difficiles.           

Byblos Bank
Position financière solide à fin 2017

La crise politique locale survenue durant le dernier trimestre de 2017 a permis à Byblos Bank de démontrer l’efficacité de sa stratégie judicieuse visant à maintenir des niveaux de liquidités élevés afin d’atténuer l’impact de chocs imprévisibles. Face à la situation actuelle du Liban, le Conseil d’administration et la direction de la Byblos Bank restent entièrement engagés à maintenir leur stratégie conservatrice qui met l’accent sur le maintien de la qualité des actifs et la protection des capitaux, entre autres mesures préventives.
Résultats financiers consolidés jusqu’au 31 décembre 2017:
● 22,7 milliards de dollars américains en actifs;
● 18 milliards de dollars américains en dépôts;
● 5,4 milliards de dollars américains en prêts;
● 2,2 milliards de dollars américains en capitaux propres;
● 170 millions de dollars américains de bénéfices nets.

Bank of Beirut
Profits à 204,42 millions $ à fin 2017

BoB occupe la 3ème place parmi les 4 banques cotées en bourse avec des profits opérationnels nets non-exceptionnels de 204,42 millions $, en hausse de 1,51%. Quant aux ratios de productivité basés sur le rendement des fonds propres des actionnaires et le taux de rendement sur ses actifs, ils ont enregistré respectivement 12,82% et 1,15%. Le coefficient d’exploitation ou le ratio coût/revenu s’est élevé à 43,29%. Le total de ses actifs a augmenté de 6,78%, pour atteindre 18,37 milliards $, les crédits ont atteint 5,69 milliards $ avec une hausse de 19,24% tandis que les fonds propres des actionnaires ont atteint 2,35 milliards $ soit une croissance de 1,86%.     

 

Saad Hariri honore le président de Fransabank
Le Premier ministre, Saad Hariri, a offert un dîner au Sérail en l’honneur du président de Fransabank et ancien ministre Adnan Kassar, lors de la passation de pouvoir à la tête des organismes économiques libanais entre M. Kassar et le président de la Fédération des chambres de commerce et d’industrie au Liban, Mohamad Choucair. M. Hariri a rendu un vibrant hommage au patriotisme de M. Kassar qui a constamment œuvré pour renforcer la crédibilité du secteur privé libanais dans le monde, porté haut le nom du pays du Cèdre et accompagné l’héritage de l’ancien Premier ministre, Rafic Hariri.

Liliane Mokbel

Related

News côté des banques

admin@mews

BDL. Licence obligatoire pour les changeurs et transporteurs de fonds

Adwan Mag

News côté des banques

admin@mews

Laisser un commentaire