Magazine Le Mensuel

Nº 3092 du vendredi 3 août 2018

Immobilier

News immobilier

Stagnation
Sans effet aléatoire sur le secteur bancaire 

Rien ne sert de s’alarmer vu la stagnation du marché de l’immobilier au Liban. Aucune comparaison n’est à faire avec la crise financière internationale de 2008-2009. Dans les détails, la valeur des appartements à vendre représenterait 3,8 milliards $ alors que les dépôts des banques auprès de la BDL sont de près de 118 milliards $. Cela signifie que la valeur des unités de logements s’élève à environ 4,4% alors même que le total des prêts logement bancaires consentis aux promoteurs et aux individus n’excèdent pas 21milliards $. D’où ce constat par extrapolation: même si l’ensemble des créanciers du secteur immobilier était en défaut de paiement face aux établissements de crédits, les pertes du secteur bancaire n’équivaudraient pas à plus de 30% du total de la valeur des prêts consentis par les banques.

Subventions
La BDL manque à son devoir de contrôle

Certes, la Banque centrale a contribué à faire bouger le secteur de l’immobilier en y injectant près de 1,3 milliards $ de subventions en deux phases. Néanmoins, des voix se sont élevées pour critiquer le contrôle peu rigoureux que la BDL a effectué sur la distribution de ces subventions. Les banques se sont permis de consentir des avances à des demandeurs de crédits qui n’étaient pas dans le besoin et par conséquent qui ne répondaient pas aux critères d’éligibilité, encourageant la spéculation. En fin de compte, la BDL n’est pas responsable de la mise en place d’une politique de l’habitat.

182m2
La moyenne des surfaces des appartements en construction dans Beyrouth a été de 182 m2 en 2017 soit 8% de moins que la moyenne en 2016. L’agence Ramco a souligné que cette moyenne a reculé de 128m2 entre 2009 et 2017. L’étude, qui a couvert 269 immeubles en construction dans la capitale, a montré que cette tendance à réduire les surfaces habitables des unités de logement avait commencé en 2014 afin de satisfaire la demande des acheteurs potentiels.

Loyers
Séances de débat

La dernière loi en date sur les loyers a nécessité un examen de la part des Commissions parlementaires de l’Administration et du Budget qui s’est prolongé sur plus de 40 séances. Elle a été votée, ensuite, par le Parlement à l’unanimité. Le Conseil d’Etat a enfin débouté le recours en justice de l’association des anciens locataires.

Prêts logements
Les banques sur le banc des accusés

Le secteur de l’immobilier ne souffre pas de problèmes structurels mais économiques. Des agents du secteur se sont plaints du comportement d’une grande partie des banques qui auraient préféré investir leurs liquidités auprès de la BDL pour profiter de taux d’intérêts élevés au lieu de les utiliser pour dépanner les demandeurs de prêts logement bénéficiant de taux d’intérêts faibles
vu qu’ils sont subventionnés. Ceci dit, la BDL ne compte plus injecter de nouveaux fonds dans cette perspective avant 2019. 
 

 


Mauvaise gestion
Un manque d’expérience

La vague de défaut de paiement et de gel des chantiers de certains promoteurs serait imputable en grande partie à leur manque d’expérience dans le domaine, entraînant une mauvaise gestion des affaires. A ces facteurs, se greffent la corruption en interne de ses compagnies et l’inflation des coûts de production. La problématique est que lors du boom immobilier des années 2008-2010, de nombreux détenteurs de capitaux ont investi dans le développement immobilier sans être rompus à ce métier. 

Prêts logements
Les banques sur le banc des accusés

Le secteur de l’immobilier ne souffre pas de problèmes structurels mais économiques. Des agents du secteur se sont plaints du comportement d’une grande partie des banques qui auraient préféré investir leurs liquidités auprès de la BDL pour profiter de taux d’intérêts élevés au lieu de les utiliser pour dépanner les demandeurs de prêts logement bénéficiant de taux d’intérêts faibles vu qu’ils sont subventionnés. Ceci dit, la BDL ne compte  plus injecter de nouveaux fonds dans cette perspective avant 2019. 

 

Liliane Mokbel

Related

News immobilier

admin@mews

Aïn Zhalta. Un homme politique rachète le terrain de son grand-père

admin@mews

Une décision bénéfique pour la sécurité publique

admin@mews

Laisser un commentaire