Magazine Le Mensuel

Nº 3093 du vendredi 7 septembre 2018

Événement general

9e édition de Beirut Art Fair. Focus sur la photographie libanaise

Rendez-vous incontournable pour tous les amoureux de l’art, la 9e édition de Beirut Art Fair se tiendra du 20 au 23 septembre, au Seaside Arena (anciennement Biel), conjointement avec la 2e édition de Beirut Design Week.
 

La création libanaise se veut incisive, actuelle, novatrice, bien que solidement ancrée dans une histoire ancienne, dans une mémoire que l’on questionne, une coexistence que l’on défend, une liberté que l’on chérit. Par ces mots, la fondatrice et directrice de Beirut Art Fair, Laure d’Hauteville, présente la 9e édition de la foire. Cette année, BAF accroît de 45% ses surfaces d’exposition, pour accueillir un grand nombre de galeries libanaises et internationales et pas moins de 32 000 visiteurs.
Plusieurs nouveautés pour cette année, à commencer par la scénographie de l’espace signée Patrick Boustani, architecte et urbaniste de renom, qui agence et revêt de lumière les 5 500 m2 de surface d’exposition, à travers un concept qui invite la ville de Beyrouth dans un exercice de mise en abyme. Pour sa 9e édition, le comité de sélection, qui regroupe des personnalités du monde de l’art international, a accueillie une «special advisor» : la célèbre commissaire d’exposition franco-libanaise, Joanna Abou Sleiman-Chevalier, qui souligne que «la liberté d’expression que permet Beyrouth est inégalée au Moyen-Orient».

Le Liban, de 1900 à nos jours
Exposition phare de la foire, après Ourouba, The eye of Lebanon, le focus de BAF 2018, Across Boundaries, se concentre sur la photographie moderne et contemporaine libanaise. Mise en place par Tarek Nahas, lui-même collectionneur passionné de photographies, assisté de Marine Bougaran et de Laurence Nahas, respectivement directrice et conseillère artistique du projet, Across Boundaries présente plus d’une centaine d’œuvres et installations représentatives de la production photographique libanaise, des années 1900 à nos jours, puisées d’une trentaine de collections privées et publiques libanaises. Terroir, Document, Intime; ce sont les trois thématiques développées dans cette exposition qui débouche finalement sur une installation signée Roger Moukarzel, qui dévoile une vingtaine de collections privées, saisies dans leur environnement d’origine. L’exposition sera accompagnée d’un programme de tables rondes et de la publication d’un catalogue.
Autre point fort de la foire, la section Lebanon Modern! qui tient cette année à célébrer la commémoration du 25e anniversaire de la disparition de Paul Guiragossian, l’un des plus grands noms de la peinture libanaise. Présentés pour la première fois au public, l’évènement rassemble un nombre impressionnant d’archives photographiques et journalistiques, complétés par des enregistrements sonores et vidéo, permettant de dresser le portrait de l’œuvre et de l’homme.
Parmi les autres événements de BAF, la section Art by Bankmed qui, à travers 40 figurines de l’artiste américain Kaws, propose une plongée dans le monde du Street Art. Rendez-vous également avec les incontournables de BAF: la 7e édition du Byblos Bank Award, qui récompense les talents émergents en photographie et augmente leur visibilité auprès des collectionneurs et du public; et Revealing by SGBL, qui permet de promouvoir et de soutenir la création contemporaine. Cette année, 18 artistes, présentés par leur galerie, ont été sélectionnés pour présenter une sélection de leurs œuvres récentes.
Toujours dans le cadre de Beirut Art Fair, Beirut Art Week, qui se déroulera dans les rues de la ville, du 18 au 25 septembre, propose un parcours à la rencontre d’artistes, ainsi que des expériences insolites, tel un cinéma de plein air dans les sites archéologiques ainsi que des vernissages.

Beirut Design Fair
Partenaire de BAF, la 2e édition de Beirut Design Fair se tiendra également du 20 au 23 septembre, au Seaside Arena. Suite au succès de sa première édition, qui a attiré pas moins de 17 000 visiteurs, Beirut Design Week s’agrandit cette année. Si en 2017, le Salon avait «une empreinte locale pour affirmer et imposer Beyrouth et ses talents, affirme Hala Moubarak, cofondatrice et directeur artistique, aujourd’hui, l’objectif stratégique est d’exposer des galeries et des designers du monde entier, des conceptions locales et cosmopolites émanant d’une réflexion fonctionnelle ainsi que des meubles uniques et créatifs». Pour Guillaume Taslé d’Héliand, cofondateur et directeur du Salon, «Beyrouth est un pôle majeur du Design du bassin méditerranéen, un pont entre l’Est et l’Ouest; son histoire et sa situation géographique racontent la créativité, la curiosité, la culture et le flair qui caractérisent les Libanais». www.beirut-design-fair.com

www.beirut-art-fair.com
 

Nayla Rached

Related

Immobilier. «Les Augustines», le rêve d’un expatrié

admin@mews

Trumbo. Hollywood rongé par la «peur rouge»

admin@mews

Accélérateur Speed. Coup d’envoi du second programme

admin@mews

Laisser un commentaire