Magazine Le Mensuel

Nº 3095 du vendredi 2 novembre 2018

Cinéma en Salles

Beirut Art Film. Festival Sous le signe de «Demain»

 

Du 1er au 30 novembre, se tiendra la 4e édition du Beirut Art Film Festival -BAFF-, dans ses deux sections Intramuros, au cinéma Métropolis, à Beyrouth, et Extramuros dans les régions du pays. Au programme une soixantaine de documentaires artistiques.
 

La quatrième édition du BAFF est placée sous le signe de Demain. Demain, pour l’engagement auprès de la jeunesse, pour l’urgence de protéger l’environnement, pour l’espoir de changer l’avenir avec les leçons tirées du passé. La quatrième édition du BAFF se déroulera en deux temps : Extramuros, du 1er au 30 novembre, qui ira à la rencontre des publics éloignés de la capitale, et Intramuros, du 20 au 25 novembre, qui investira les deux salles de cinéma du Métropolis Empire-Sofil.
Pour sa section Intramuros, durant 15 jours, les cinéphiles et les amoureux de l’art se donnent rendez-vous au cinéma Métropolis pour un programme chargé d’une soixantaine de documentaires où s’entremêlent art, danse, musique, chanson, histoire, beaux-arts, d’ici et d’ailleurs. Dans le cadre de la programmation, notons notamment la Première mondiale du film, Josephine Baker, the Story of an Awakening d’Ilana Navaro, en partenariat avec l’ambassade des Etats-Unis, et la Première nationale du film Maurice Béjart, l’âme de la danse d’Henri de Gerlache, en partenariat avec l’ambassade de Suisse.
Un programme particulier est dédié au 22 novembre, jour de l’indépendance du pays, et qui se déroulera en plusieurs étapes: Tripoli sera au cœur de cette journée avec les films, Mar10 – I’m bored. Aren’t you bored? de Firas Hallak, Niemeyer 4 Ever de Nicolas Khoury, et un « Coup de chapeau » à Georges Nasser, cinéaste libanais né à Tripoli en 1927, à travers la projection de deux documentaires L’Artisanat au Liban et Un certain Nasser.

Soirée pour ONG
Toujours le 22 novembre, rendez-vous avec la projection du documentaire We Made every Living Thing from Water qui s’appuie sur des informations scientifiques et des interviews de spécialistes Cette projection tonne comme un cri d’alerte sur la question de l’environnement au Liban, et sera suivie d’un débat autour du film avec le réalisateur, Paul Cochrane, le producteur, Dr. Karim EidSabbagh et Lama Fakih, directrice adjointe de Human Rights Watch pour le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord. Cette projection s’inscrit dans le cadre d’un partenariat entre BAFF et l’ambassade de Suisse pour le lancement d’une campagne d’alerte autour de la gestion de l’eau au Liban.
Conscient que l’art ne touche au cœur que s’il prend part à la vie sociétale et humaine de la cité, le BAFF s’associe cette année aussi avec des acteurs sociaux, offrant cinq soirées à cinq ONG dont le credo est la solidarité: l’AFEL, Brave Heart, Myschoolpulse, Les Jeunes de l’Ordre de Malte et CAP-HO.
Dans le cadre d’Extramuros, nous retrouvons trois sections: «BAFF (loves) Lebanon», soit une tournée de certains films dans les centres culturels des régions, Douma, Zghorta, Saida, Tripoli… ; « BAFF 4 Youth », à travers la projection de documentaires dans le campus de certains universités du pays ; de Beyrouth à Damour, de Kaslik à Aley; et «BAFF @ Schools», rendez-vous avec toutes les écoles du pays pour la projection des films documentaires.


Retrouvez tout le programme sur www.bafflebanon.org

Related

Cinéma en salles

admin@mews

Festival du cinéma européen. 19 ans déjà et encore plus riche

admin@mews

Festival du film grec de Beyrouth. Voyage sur grand écran

admin@mews

Laisser un commentaire