Magazine Le Mensuel

Nº 3102 du vendredi 7 juin 2019

Santé

La brucellose. Une maladie qui regagne du terrain

En 2019, le nombre de personnes atteintes de brucellose est en nette augmentation. Bien que les données chiffrées ne soient pas forcément exactes, la situation se fait de plus en plus alarmante. Mise au point avec le Dr Jacques Mokhbat, infectiologue.
 

Infection due à un germe la «brucella» (bactérie que l’on retrouve dans le monde animal), la brucellose se transmet aux humains par l’ingestion d’aliments crus (la viande en particulier) ou de produits laitiers non pasteurisés. Parfois aussi, la contamination peut se faire par inhalation: lorsque l’individu se trouve par exemple dans un endroit où un animal souffrant de brucellose est en train de mettre bas. Cette zoonose (maladie infectieuse des animaux vertébrés et transmissible aux êtres humains) atteint les animaux domestiques: chèvres, moutons, vaches, chevaux ainsi que certains rongeurs, pouvant même entraîner des avortements chez ces derniers.

Symptômes
Chez l’être humain, la maladie apparaît deux semaines après ingestion de l’aliment contaminé. Elle se manifeste par des symptômes comme de la fièvre, de la fatigue, une transpiration «anormale» et continue, etc. La brucellose peut-elle entraîner la perte d’un enfant chez une femme enceinte? Le Dr Jacques Mokhbat, infectiologue, répond par la négative. «C’est la fièvre, qui est le résultat de la brucellose, qui peut engendrer, comme toute fièvre d’ailleurs, la mort de l’enfant dans le ventre de sa mère», affirme-t-il à Magazine.

Diagnostic
Mis à part l’examen physique et l’examen clinique, une hémoculture (examen bactériologique qui consiste à rechercher la présence de germes (microbes) dans le sang) ou un test sérologique (examen du sérum sanguin qui consiste à détecter et étudier les anticorps correspondant à une maladie spécifique présents dans le sérum, reflétant alors l’immunité de l’individu) sont effectués.

Traitements
 Il est évidemment possible de guérir de la brucellose. Toutefois, plus la prise en charge se fait tôt, moins le traitement est long.
● Lorsque la brucellose est encore récente et non localisée, le médecin prescrit au malade deux médicaments: de la tétracycline (antibiotique bactériostatique) avec de la rifampicine (antibiotique destiné à traiter un certain nombre d’infections bactériennes) et de la tétracycline avec de la streptomycine (un autre genre d’antibiotique agissant sur les bactéries). Ces médicaments sont pris par injection sur une durée de 6 semaines.
● Lorsque la brucellose est localisée (foie, rate, os, reins, organes génitaux, cœur – rarement – et méningites), les mêmes médicaments sont recommandés mais délivré sur une durée plus longue, de 3 à 6 mois. Ces traitements sont efficaces et les risques de rechute sont minimes.

Prévention
Eviter de manger de la viande crue et des produits non pasteurisés, même si l’on «connaît bien son boucher ou son fermier».

Vrai ou Faux?
■ La brucellose est transmise sexuellement – Faux.
Les seuls modes de contamination sont ceux cités précédemment.

■ Il existe un vaccin contre la brucellose – Vrai.
Sauf que ce vaccin est uniquement destiné aux animaux. C’est donc en protégeant les animaux, en leur administrant ce vaccin, que l’on peut protéger l’homme. D’où l’importance de coopération entre le ministère de l’Agriculture au Liban et ceux de la Syrie et de la Turquie, vu que les animaux qui se trouvent au Liban migrent vers ces deux autres pays et qu’il est difficile de vérifier que l’ensemble du troupeau sont vaccinés.

Natasha Metni Torbey

Related

Troubles anxieux, difficultés d’apprentissage, intimidation. Diagnostiquer pour traiter au plus vite

admin@mews

Le robot Da Vinci au Centre médical de Clemenceau. La chirurgie robotique s’invite au Liban

admin@mews

Les maladies cardiovasculaires. Bien gérer les facteurs de risque

admin@mews

Laisser un commentaire