Magazine Le Mensuel

Nº 2856 du vendredi 3 août 2012

POLITIQUE

Polémique. L’armée répond à Merhebi

Encore une fois, le député Mouin Merhabi s’en prend au commandant en chef de l’Armée libanaise Jean Kahwaji. Dans une interview diffusée par la radio Liban-Libre, il le qualifie de raté et le rend responsable de toutes les erreurs commises par les éléments de l’armée dans la région du Akkar. Il l’accuse d’utiliser l’institution militaire pour accéder à la présidence de la République.
La direction de l’Orientation de l’armée a réagi. Elle accuse le député du Futur de «calomnie», «d’atteinte à l’institution militaire», et d’avoir  proféré des «propos calomnieux à l’encontre de l’armée». Dans son communiqué, la direction de l’Orientation de l’armée interroge les membres du bloc parlementaire du député s’ils adoptent ses propos concernant «les déplacements de populations, les égorgements et les bombardements quotidiens au Akkar», se réservant «le droit de réponse devant la justice compétente, si le député poursuit ses calomnies».
Le Courant du futur a répondu, à travers le député Hadi Hobeiche, qui a affirmé que les propos de Merhabi ne reflètent pas le point de vue du Courant qui appuie le rôle de l’armée. Déjà, en mai dernier, le député Merhabi s’en était pris à l’armée et à son commandant en chef, l’appelant alors à la démission pour «meurtre», et le député Hobeiche devait affirmer alors que les propos virulents tenus du député Merhabi contre le commandant en chef de l’armée «ne lient aucunement le bloc du Futur». Cette altercation répétée entre le député du Akkar et le commandement de l’armée aura-t-elle des suites?

Related

Gouvernement. Dans l’attente d’une mise à jour

admin@mews

Attentat du Drakkar. Trente ans après, le souvenir encore vivace

admin@mews

Courant patriotique libre. Aoun impose le leadership de Bassil

admin@mews

Laisser un commentaire