Magazine Le Mensuel

Nº 2861 du vendredi 7 septembre 2012

EN RAFALE

En rafales

Dérapage à contrôler
Certains députés estiment que la levée de l’immunité parlementaire du député Mouïne Merhebi ne sera pas votée au Parlement malgré la solidité légale du dossier. Vu la fragilité de la situation sécuritaire et politique à l’heure actuelle, il est impératif d’éviter une mauvaise exploitation de cette affaire.

Pourparlers
Loin du tapage médiatique, des contacts sont entrepris avec le chef des FL, le Dr Samir Geagea, afin de l’amener à participer à la prochaine réunion du dialogue national. Les intervenants mettent en avant l’utilité, même relative, du dialogue pour la stabilité du Liban en ces temps difficiles.

Restructurations
Les Forces du 14 mars ne cessent de réclamer la création d’un Conseil national en vue d’une restructuration politique. Certains alliés du 8 mars revendiquent, pour leur part, la mise en place d’un secrétariat général après avoir constaté le manque total de coordination entre les diverses composantes de la majorité et l’absence de tout mécanisme de prise de décision.

Nominations
Le président du Conseil, Najib Mikati, a examiné avec le ministre de la Justice, Chakib Cortbaoui, l’état de son ministère et insisté sur l’urgence de combler les postes vacants à commencer par la présidence du Conseil supérieur de la Justice et du procureur général. Cortbaoui a promis de procéder en mettant au point un package global.

Walid Joumblatt dans son fief
Le député Walid Joumblatt a envoyé sa famille à Paris pour l’éloigner momentanément du Liban. Lui-même demeure la plupart du temps à Moukhtara et évite de se rendre à Beyrouth. C’est que des organismes extérieurs lui auraient conseillé la plus grande prudence à l’heure actuelle.

Sans réponse
La non-comparution de Yaacoub Chamoun, qui a réussi à s’enfuir dernièrement des geôles syriennes après 27 ans de réclusion, devant la commission d’enquête juridique libanaise créée par le gouvernement d’union nationale présidé par Saad Hariri, semble étonner des milieux politiques. Comment s’est-il enfui, détient-il des renseignements, pourquoi refuse-t-il de comparaître? Des questions qui restent sans réponse.

Related

Siniora controversé à Saïda

admin@mews

Instance exaspérée

admin@mews

Ulémas new look

admin@mews

Laisser un commentaire