Magazine Le Mensuel

Nº 2865 du vendredi 5 octobre 2012

Santé

Les psys en ligne. Véritable thérapie ou arnaque?

Joignables n’importe quand, de n’importe où, avec une plus grande liberté du patient assuré grâce à la distance de la confidentialité, tels sont les arguments des psychanalystes qui opèrent en ligne. Cette pratique, de plus en plus courante, a été lancée il y a quelques années dans les pays anglo-saxons.

Il suffit de taper sur un moteur de recherche la phrase «psy en ligne» pour qu’une multitude de liens apparaissent étayés des arguments marketing toujours plus attractifs. Des sites sur lesquels des psychanalystes offrent leurs services en ligne aux forums d’aide au choix par pays, région ou langue parlée. Ces sites fleurissent et représentent un véritable nouveau marché en ligne. Quel est leur degré de fiabilité? Comment éviter les arnaques et distinguer les véritables psys des charlatans dans le monde électronique où tous les coups ou presque sont à prévoir?

Tous les moyens sont bons
Mails, chat, vidéoconférence, téléphonie, tous les moyens sont bons pour créer ce lien privilégié entre le patient et son psy. Sauf bien sûr, le divan classique et le contact direct qui ne perdent pas leur intérêt. Plusieurs sites proposent une plateforme de communication entre des spécialistes, psychologues, psychanalystes, psychiatres, psychothérapeutes, et des patients confortablement installés devant leur écran. L’avantage de ces moyens, selon les utilisateurs des forums de soutien, est la confidentialité totale même à l’égard de son psy, le patient n’étant pas tenu de décliner sa véritable identité. D’autre part, être seul dans sa chambre, donne une impression de sécurité et par conséquent une plus grande liberté d’expression et de parole. L’anonymat peut motiver ceux qui, jusque-là, hésitaient à sauter le pas par peur du regard des autres. Pour Jean-Pierre Bègue, psychanalyste en ligne, la thérapie en ligne n’a pas vocation à se substituer aux pratiques en cabinet, mais constitue une offre complémentaire pour les personnes qui ne peuvent pas se déplacer ou qui sont plus à l’aise dans ce mode d’échange.
L’écran peut ainsi favoriser, paradoxalement, la perte de l’inhibition du patient et le rapprochement avec son thérapeute. «La distance permet de se libérer plus facilement d’un secret, comme par exemple pour les victimes d’abus sexuels», évoque Jean Pierre Bègue.
Le coût de la communication est proche de celui d’une consultation classique, environ 50 dollars pour les 30 minutes par chat et entre 20 et 40 dollars pour les conversations par mail. Quant à l’avantage, relevé par presque tous les patients, c’est celui de la réactivité. Alors qu’obtenir un rendez-vous pour une consultation classique peut prendre quelques jours, voire plusieurs semaines, le chat est accessible dans les 24h et la réponse à un mail est faite dans la journée.
Cependant certains psys restent sceptiques quant à l’utilité de cette méthode. Pour eux le contact direct est plus que nécessaire, les lapsus révélateurs de la pensée profonde du patient ne peuvent exister qu’au cours d’un entretien direct. Selon cette catégorie de praticiens la e-thérapie ne peut être utilisée que comme complément lorsque le patient est, par exemple, en déplacement ou dans une situation qui ne lui permet pas de se présenter à sa séance quand le lien entre le patient et le psy est déjà établi dans une ou plusieurs rencontres antérieures.

Dangers et règles de sécurité
Malgré le confort qu’offre la pratique de l’e-thérapie, l’anonymat peut présenter un véritable danger tant pour le patient que pour le praticien.
Du côté du patient, un mineur peut facilement se faire passer pour un adulte et outrepasser l’autorisation de ses parents de se confier à un prétendu psy.
Du côté des praticiens, l’affaire est encore plus grave, n’importe qui peut se faire passer pour un psy et mettre les patients à l’aise en utilisant des phrases d’encouragement ou de compréhension. D’autre part, dans une thérapie en ligne, la confidentialité des échanges par mail n’est pas assurée. En effet, le client n’a aucune garantie que ses mails ne soient pas lus par d’autres personnes, les messageries pouvant être facilement piratées, les mails transférés, etc.
Le professionnel doit absolument être identifiable par son nom et présenter ses diplômes sur son site. Ces données permettent la vérification de l’appartenance du thérapeute à une liste officielle de praticiens.
 

Laila Majhad

 

Related

Le sucre contre le stress

admin@mews

Infos santé

admin@mews

Les sodas sucrés diminuent la réponse au stress

admin@mews

Laisser un commentaire