Magazine Le Mensuel

Nº 2870 du vendredi 9 novembre 2012

Expositions

Expositions

Mohamad Mourad
Compositions
Jusqu’au 17 novembre à la galerie Zamaan.

Surprenante est la première exposition de Mohamad Mourad. Un talent certain, un coup de peinture qui n’a rien à envier aux grands artistes et une palette fabuleuse. Ce jeune homme, né en 1985 dans un village de la vallée de la Békaa, est un artiste avec un grand A. Il présente des visages, des faces aux contours indéfinis. Pourquoi? «Je dessine les contours des visages parce que j’estime que les contours reflètent la condition humaine», explique-t-il.  « Alors c’est par là que j’ai commencé et par la tristesse j’ai continué les contours», poursuit-il. «Mon rêve est de voir un jour tous ces visages heureux». Il a exclu la femme et l’enfant de ses toiles parce qu’ils sont trop importants pour lui. Selon Dr Kobeissi, propriétaire de la galerie et grand professionnel de l’art, Mohamad Mourad est un artiste hors pair. Il explique, «En voyant ses toiles on a l’impression d’être face à un artiste de 70 ans, un artiste qui a fait le tour du monde et qui a vu tous les musées d’art moderne, or il n’en est rien. C’est ahurissant!

 

Christiane Tager Deslandes 

 

Ghassan Zard
Oasis
Du 15 au 29 novembre à la galerie Rochane.

Ghassan Zard présente dans cette belle exposition des toiles et des sculptures. Et il faut dire qu’il manie aussi bien le pinceau que la matière. Ses peintures sont des explosions de couleurs et ses sculptures sont toutes sobres. Dans ses œuvres, il est question d’instants fugitifs, de moments, d’instantanés de la vie, de l’eau, du vent et de la terre. C’est un artiste libanais qui a une approche didactique de la sculpture et de la peinture. Il a effectué plusieurs stages dans différents ateliers notamment à Paris et à Munich. Il a à son actif plusieurs expositions au Liban et à l’étranger. Une exposition qui vaut vraiment le détour!

C.T.D.

 

Clément Tannouri
Le Liban vu du ciel
Jusqu’au 15 novembre à la Villa Audi.

Photographe, concepteur et entrepreneur, Clément Tannouri présente des images du Liban vu d’en haut ou plutôt vu du ciel. Les photos sont classées selon six thèmes (paysages marins, paysages de terre, humains, animaux, art et neige). Yann Arthus-Bertrand l’a évidemment inspiré dans ses travaux. « Le Liban mérite d’être vu sous tous ses angles! Yann Arthus-Bertrand et moi partageons le même amour pour la photographie, mais mon point de vue sur le Liban restera subjectif!».

C.T.D.

 

Agenda

Khalil Saleeby. Peintures.
Jusqu’au 30 novembre à l’AUB art Gallery.

Gabriel Kuri. Peintures.
Jusqu’au 17 novembre à la galerie Sfeir-Semler.

Thirty years.
Jusqu’au 30 novembre à la galerie Epreuve d’artiste.   

Habib Fadel. War, school, and faces.
Jusqu’au 30 novembre à la galerie Alice Mogabgab.

Virginie Corm. Good Luck.
Du 14 au 24 novembre à la galerie Janine Rubeiz.
 

Related

Beirut Designers’ week. Pour la promotion des talents libanais

admin@mews

Jean Boghossian. Du feu, la création

admin@mews

Expositions

admin@mews

Laisser un commentaire