Magazine Le Mensuel

Nº 2875 du vendredi 14 décembre 2012

general

Médicaments frelatés. L’enquête piétine

L’affaire des médicaments frelatés traîne toujours. Le silence qui l’entoure devient pesant. Entre-temps, la liste de ces médicaments ne cesse de s’allonger sur le marché local.
Le scandale, qui éclabousse des proches de membres du gouvernement, notamment le frère du ministre Mohammad Fneich, Abdel-Latif Fneich, a éclaté il y a près d’un mois et la justice s’était saisie de l’affaire. Une enquête a été ouverte. Mais aucun résultat n’a été annoncé.
L’Université arabe, dont le laboratoire analyse, à la demande du ministère de la Santé, les médicaments introduits sur le territoire libanais, avait découvert la fraude et alerté le parquet. Le ministère, de son côté, avait déposé une plainte devant le département du contentieux du ministère de la Justice, ordonné le retrait des médicaments et leur expédition en dehors du territoire libanais. Le procureur général près la Cour de cassation s’était chargé du dossier et avait délivré des mandats d’amener à l’encontre des personnes soupçonnées d’implications dans cette affaire. Il y a dix jours, l’Université arabe a ajouté au dossier une liste de 376 nouveaux médicaments introduits au Liban sur la base de nouvelles fausses analyses. Ainsi au total près de 480 médicaments frelatés se trouvent sur le marché. Le ministère de la Santé prendra-t-il la décision de retirer du marché les médicaments non enregistrés auprès de lui, après l’annonce de la mise en place d’un programme de contrôle?

Related

En attendant le train. La gare de Mar Mkhayel respire

admin@mews

Anouar Brahem revient à Liban Jazz. Toujours plus près du Liban

admin@mews

L’exécution des Coptes rassemble les Egyptiens. Les deux fronts terroristes de l’Egypte: le Sinaï et la Libye

admin@mews

Laisser un commentaire