Magazine Le Mensuel

Nº 2903 du vendredi 28 juin 2013

  • Accueil
  • general
  • Joumana Kayrouz. Le droit au service des causes humaines
general

Joumana Kayrouz. Le droit au service des causes humaines

L’organisation Life for Relief and Development a récemment remis à Joumana Kayrouz un prix en reconnaissance du travail qu’elle effectue pour les nécessiteux. Depuis des années, cette avocate a fait du chemin dans le milieu libano-américain. Une ascension sur laquelle revient Magazine.
 

A Michigan, où elle est installée depuis plusieurs années, le visage de Joumana Kayrouz est très familier. Il y a d’abord les Américains d’origine libanaise ou arabe qui la voient dans les spots publicitaires circulant sur les chaînes de télé arabes. Il y a aussi tous ces Américains qui ont eu la possibilité de faire appel à ses services. Tout ce beau monde connaît maintenant cette dame blonde. En effet, son cabinet est en croissance dans un marché où beaucoup d’autres entreprises sont en difficulté. Mais qui est donc cette avocate?
Diplômée de Yale et de la Wayne State, Joumana Kayrouz est la seule femme qui possède un cabinet d’avocats personnels spécialisés dans les blessures majeures dans le Michigan. Grâce à sa détermination, elle a pu, dès 1998, date où elle commence à exercer le droit, faire ses preuves dans le domaine. Durant toutes ces années, elle n’a pourtant pas arrêté d’être active dans la communauté du Moyen-Orient, notamment au Liban. Elle a servi en tant que présidente nationale de l’organisation caritative Auxilia. Elle a fait régulièrement d’importants dons à des causes caritatives au Liban. En se rendant parfois directement sur place. Dernier exemple en date: en 2012, elle décide, avec le gouvernement libanais, de construire un centre d’optique dans le Sud. Cet établissement fournit des soins aux personnes qui ont perdu un œil ou qui ont des problèmes de vue. Cette année, Kayrouz et ses filles, Stéphanie et Nathalie, ont créé la Joumana Kayrouz Foundation, dans l’objectif de fournir des aides médicales et financières aux familles nécessiteuses et aux enfants du Liban. Mais ce n’est pas seulement dans son pays d’origine que l’avocate opère. Elle sert de déléguée dans le comté d’Oakland et elle est très active politiquement et socialement dans le Michigan. Elle soutient par exemple la fondation D-Man qui assure aux tétraplégiques et à des individus souffrant de divers handicaps la meilleure qualité de vie possible.
Kayrouz lutte aussi pour que les femmes puissent avoir une meilleure place dans la société américaine. Au cours d’une conférence à la Beirut Arab University (BAU), elle a expliqué aux étudiants à quel point il est difficile pour une femme de percer même outre-Atlantique. «Je leur ai parlé de mon histoire. Et comment il faut surmonter les obstacles auxquels de nombreuses femmes sont confrontées dans une société encore dominée par les hommes», résume Joumana Kayrouz. Des obstacles que la belle blonde a pu franchir aujourd’hui.

Pauline Mouhanna (états-Unis)


Prix et distinctions
En 2012, DBusiness Magazine la nomme 
«Top avocat de l’année» à la suite d’une étude menée auprès de plus de 18 000 
avocats du Michigan. La même année, elle reçoit le prestigieux prix «Bridge Builder» de l’Arab American Chamber of Commerce (AACC). En 2010, le Lebanese American Club of Michigan (Lacom) lui remet un prix pour ses réalisations dans le domaine juridique 
et parce qu’elle est un membre éminent 
de la communauté libano-américaine.

Related

Majed el-Majed. L’homme qui en savait trop

admin@mews

Matelec. Le géant libanais de l’électricité

admin@mews

«Il est rare que le déposant perde de l’argent»

admin@mews

Laisser un commentaire