Magazine Le Mensuel

Nº 2913 du vendredi 6 septembre 2013

  • Accueil
  • general
  • Jad Abumrad. Le genius de Radiolab fier de ses racines libanaises
general

Jad Abumrad. Le genius de Radiolab fier de ses racines libanaises

Il est musicien, producteur, animateur et créateur d’une émission de radio très populaire sur Radiolab. Jad Abumrad a aussi reçu la bourse MacArthur, souvent appelé le «Genius Grant». Zoom sur ce fils de migrants libanais très attaché à la culture de ses ancêtres.
 

Ses émissions sur Radiolab ont rapport parfois à ces thèmes: la race, l’identité. Des sujets qui lui tiennent à cœur. Sans doute parce que Jad Abumrad se dit très concerné par l’étude de sa propre identité, ses origines.
Jad Abumrad est né à Tennessee. Ses parents: scientifique et médecin ont immigré aux Etats-Unis peu de temps avant sa naissance. Très jeune, il se spécialise dans l’écriture créative et la composition musicale à l’Oberlin College dans l’Ohio. Dans sa famille, on ne parle ni de religion ni d’identité. Pourquoi? Parce que ses parents voulaient être assimilés en tant que scientifiques et avaient fui les atrocités de la guerre. Il explique: «En grandissant, être libanais n’a jamais fait explicitement partie de mon éducation». Mais à l’université, il devient très intéressé par les questions liées au Moyen-Orient.

 

Un programme très populaire
Et comme beaucoup d’enfants d’immigrés, Jad Abumrad s’interroge également sur les droits des Palestiniens et la guerre du Liban.  
A la radio à la WBAI, il prépare beaucoup d’émissions portant sur ce sujet et sur la situation du Liban. Ce qui l’amène à saisir plus le contexte local et les complications moyen-orientales. «Mon expérience, dit-il, mais aussi mon identité m’ont doté d’une sensibilité accrue à la nuance. J’ai compris que les vérités simples en apparence ne le sont en fait jamais, idem pour les réalités binaires. Donc, c’est quelque chose qui me tient très profondément à cœur et que je porte dans chaque histoire que je raconte». Son identité a-t-elle également influencé sa carrière? Sans doute. Elle lui a donné la possibilité de formuler de nouvelles idées.
Après l’obtention de son diplôme, il rédige des musiques de films et produit des documentaires pour une variété de programmes de radios publiques locales et nationales, y compris Studio 360 avec Kurt Andersen, Morning Edition, All Things Considered et 24 Heures du WNYC. En fait, tout en travaillant à WNYC, Abumrad commence à inventer un nouveau genre de programme, Radiolab. Ce dernier explore les thèmes suivants: la science, la philosophie et l’humanité. Le journalisme se marie avec de la narration, du dialogue et de la musique pour explorer les nouvelles découvertes. Abumrad en est le producteur et le présente avec Robert Krulwich. Ce programme est devenu l’une des émissions de radio publique les plus populaires aujourd’hui. Il a remporté le prestigieux prix George Foster Peabody.
Radiolab podcast est téléchargé plus de quatre millions de fois chaque mois. 437 stations reprennent le programme à travers le pays.

Pauline Mouhanna, (Etats-Unis)

Pour plus d’informations concernant Radiolab, se rendre sur le site: http://www.radiolab.org/people/jad-abumrad/

Plusieurs prix et reconnaissances
En 2011, Jad Abumrad a été honoré en tant que MacArthur Fellow. Un prix également connu sous le nom de Genius Grant. Les 
responsables ont expliqué que c’est sa curiosité infinie qui a inspiré une nouvelle génération d’auditeurs qui lui a permis 
d’obtenir ce prix. Abumrad a également produit et animé The Ring & I, regard drôle et lyrique à la puissance inépuisable de la Tétralogie de Wagner. Il a été diffusé au niveau national et international et a obtenu dix prix, dont le prestigieux Grand Prix 2005 National Headliner à la radio.

Related

Joumana Kayrouz. Le droit au service des causes humaines

admin@mews

Crise des déchets. L’exportation n’est pas pour demain

admin@mews

Palmyre moins endommagée que prévu. Victoire majeure pour le régime syrien

admin@mews

Laisser un commentaire