Magazine Le Mensuel

Nº 2920 du vendredi 25 octobre 2013

Santé

Ajyal Salima. Pour une nutrition saine des enfants

Les élèves âgés de 9 à 11 ans mangent deux fois plus souvent de légumes et sont mieux sensibilisés à une nutrition saine. C’est du moins ce que montrent les résultats d’une étude menée à la suite d’un programme visant à promouvoir des habitudes alimentaires saines à travers l’éducation.
 

Plus de 4 000 étudiants d’écoles publiques et privées au Liban ont bénéficié jusqu’à présent du programme Ajyal Salima, lancé en 2010 par l’Université américaine de Beyrouth (AUB) et Nestlé, avec le soutien du ministère libanais de l’Education et de l’Enseignement supérieur. Selon une étude couvrant trente écoles parmi les 110 qui ont mis en œuvre le programme au Liban, 957 étudiants ayant participé à toutes les sessions ont montré une différence concrète dans leur attitude envers différentes habitudes alimentaires par rapport à 621 étudiants n’ayant pas complété le programme. En effet, les connaissances du premier groupe étaient presque trois fois plus importantes et leur niveau d’auto-efficacité avait doublé. Les résultats de l’étude incluent d’autres caractéristiques telles qu’une réduction de 60% de la probabilité chez les enfants de manger des chips quotidiennement, ainsi qu’une baisse de 35% et de 56% dans la consommation de sodas et de boissons sucrées respectivement. Ils ont également montré que les étudiants qui ont assisté aux sessions consomment des fruits et légumes deux fois par jour, et ceci deux fois plus que les étudiants n’ayant pas suivi le programme.
 

Résorber l’obésité
«Le programme Ajyal Salima est clairement un plus dans le parcours scolaire avec toutes les activités qu’il apporte aux enfants et les formations supplémentaires sur la nutrition qu’il fournit aux enseignants», note Fadi Yarak, directeur général du ministère libanais de l’Education et de l’Enseignement supérieur. Pour la doyenne de la faculté d’agriculture et des sciences, le Dr Nahla Hwalla, il est important de s’attaquer au taux croissant d’obésité chez les enfants et cela devrait être une priorité pour toutes les entités concernées par la santé publique au Liban et dans la région. Des études internationales montrent que 30% des enfants préscolarisés sont obèses, 40% des enfants obèses sont en primaire et 80% des adolescents obèses deviennent des adultes obèses. Les taux d’obésité chez les enfants et adolescents libanais âgés de 6 à 19 ans ont augmenté ces douze dernières années, passant de 10,2% à 15,5% chez les garçons et de 5,4% à 6,9% chez les filles selon le Dr Hwalla.
Le Liban et la région devraient promouvoir et faire pression pour une approche multisectorielle afin de résorber l’obésité chez les enfants et les adolescents; ceci inclut la sensibilisation des médias, un programme d’activités physiques, une politique nutritionnelle et l’éducation des parents. Coordinatrice du programme et nutritionniste, Carla Habib Mourad a mis en lumière certaines limitations, qui concernent principalement des résultats liés aux changements du comportement sédentaire, tels que regarder la télévision et jouer avec des jeux électroniques. «Les changements actuels de style de vie ne se sont pas encore modifiés de façon significative; cela est probablement dû à un accès plus facile à des aliments trop gras et sucrés dans les cantines et kiosques scolaires, à une faible participation des parents aux réunions scolaires, ainsi qu’à l’insuffisance des espaces consacrés aux activités physiques et sportives», a déclaré Habib. «Nous nous attendons à ce que les choses s’améliorent parallèlement à l’extension du programme et au fait que les études couvrent des périodes d’intervention plus longues», dit-elle.

NADA JUREIDINI

Le programme en bref
Faisant partie du Programme global initié par Nestlé, le programme Ajyal Salima a été développé par l’Université américaine de Beyrouth pour répondre spécifiquement à des problèmes de la collectivité moyen-orientale et aborder les habitudes et besoins nutritionnels. Il comprend douze sessions éducationnelles par phase, incluant des apprentissages interactifs et des activités pratiques sur la nutrition, une alimentation saine et des activités physiques, ainsi que des questionnaires pour suivre le progrès des enfants pré et post-intervention.

Related

Mal de mer. Garder votre calme

admin@mews

Infos santé

admin@mews

Les troubles de l’érection. Des solutions existent

admin@mews

Laisser un commentaire


The reCAPTCHA verification period has expired. Please reload the page.