Magazine Le Mensuel

Nº 3008 du vendredi 3 juillet 2015

Santé

Cancer du côlon. Un nouveau test de dépistage

Plus performant, plus fiable et plus simple, le nouveau test de dépistage du cancer colorectal repose sur la détection de la présence d’hémoglobine humaine dans les selles grâce à l’utilisation d’anticorps. Il est plus performant et plus simple à réaliser. Il permet une meilleure détection des cancers et des lésions précancéreuses. Il détecte 2 fois plus de cancers et 2,5 fois plus d’adénomes avancés. Ce test devrait permettre enfin un meilleur dépistage et inciter les personnes à le répéter régulièrement.


Les amandes douces
Des bienfaits certains


Les amandes douces procurent des protéines et sont une excellente source de magnésium, de phosphore et de vitamine E. Elles auraient un effet anti-inflammatoire chez les diabétiques grâce à leur teneur en vitamine E, reconnue également pour ses effets antioxydants. Les fibres et les protéines présentes dans les amandes aident à calmer la faim et donc à la gestion du poids. Les précieux nutriments qu’elles contiennent sont aussi un atout pour le cœur et aident à diminuer le mauvais cholestérol.

Le somnambulisme
Un trouble héréditaire


Le somnambulisme se transmet du parent à l’enfant. Si l’un des parents est ou a été somnambule, son enfant a trois fois plus de risque de développer ce trouble de sommeil par rapport à un enfant dont les parents ne le sont pas. Et si les deux parents ont déjà été concernés par ce comportement nocturne, l’enfant aura alors sept fois plus de risque. Ces comportements seraient donc héréditaires. Lorsque l’un des deux parents avait été somnambule, le taux d’enfants qui le sont était de 47,7%, allant jusqu’à 61,5% si les deux parents avaient eu ce comportement. Le somnambulisme aurait donc une forte composante génétique.

Le stress
Incite les enfants à manger plus


Les enfants comme les adultes compensent le stress en mangeant. Une analyse du comportement alimentaire des enfants en situation de stress montre que les enfants, dont les parents contrôlaient l’alimentation et se servaient de la nourriture comme une récompense ou une privation, ont été ceux qui se sont plus jetés sur les aliments. Ils ont ainsi consommé plus de calories que les autres enfants, dont l’alimentation ne faisait pas l’objet d’un strict contrôle parental. Le stress émotionnel pousserait ces enfants à manger davantage. La nourriture est alors perçue comme un moyen de surmonter des émotions négatives.

L’abus d’alcool
Des répercussions à long terme


La consommation répétée d’alcool au cours de l’adolescence aurait des répercussions à long terme, selon des chercheurs. Elle entraînerait des modifications cellulaires au niveau du cerveau, alors que celui-ci est encore en phase de maturation. Une expérience menée sur des rats, qui ont été exposés à différents niveaux de consommation d’alcool, a montré des bouleversements structurels au niveau cellulaire. Pour mesurer les effets cérébraux, les scientifiques ont appliqué des stimuli électriques au niveau de l’hippocampe dans le but de mesurer la plasticité des synapses.

Le virus de la gastro
Se propage dans l’air?


Le virus de la gastroentérite se propagerait par l’air. Les norovirus, un groupe de virus responsable de plus de 50% des cas de gastroentérite dans le monde, peuvent se propager par voie aérienne jusqu’à plusieurs mètres des personnes infectées. Une dose d’une vingtaine de norovirus est généralement suffisante pour provoquer une gastroentérite. Ce mode de propagation, jusqu’ici inconnu des norovirus, pourrait selon les chercheurs expliquer pourquoi  les éclosions de gastroentérite sont si difficiles à contenir.

 

NADA JUREIDINI


Related

Boire du café réduit le cancer du foie

admin@mews

Troubles anxieux, difficultés d’apprentissage, intimidation. Diagnostiquer pour traiter au plus vite

admin@mews

Les troubles alimentaires. Halte aux abus qui tuent!

admin@mews

Laisser un commentaire