Magazine Le Mensuel

Nº 2938 du vendredi 28 février 2014

  • Accueil
  • general
  • Angelina Jolie au Liban. L’actrice salue la générosité des Libanais
general

Angelina Jolie au Liban. L’actrice salue la générosité des Libanais

La belle actrice américaine, Angelina Jolie, a passé deux jours au Liban en tant qu’envoyée spéciale du Haut-commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR). L’actrice et réalisatrice a rencontré des réfugiés syriens et des responsables libanais dont le président de la République et le Premier ministre. Elle a rendu un vibrant hommage à la générosité des Libanais.
 

C’est la troisième fois qu’Angelina Jolie, qui parcourt le monde depuis 2001 au nom du HCR, se rend au Liban et la deuxième fois qu’elle rencontre des réfugiés syriens. En effet, l’année dernière, elle avait visité des enfants syriens à la frontière entre la Jordanie et la Syrie. Lundi dernier, l’actrice américaine a rencontré des enfants réfugiés syriens à la Békaa. La star a raconté que sa rencontre avec les orphelins syriens de cette région, est une «expérience qui déchire le cœur». «Ils ont perdu leurs familles et la guerre a volé leur enfance. Ils sont si jeunes, mais assument toutefois le fardeau de leur situation comme s’ils étaient des adultes», a affirmé encore la compagne de Brad Pitt. L’actrice a également visité une école subventionnée par l’ONG Save the Children qui accueille des enfants ayant perdu deux années scolaires à cause de la guerre qui dévaste leur pays. «Ils sont maintenant en cours de réinsertion et ils sont très, très contents d’être de retour à l’école», a-t-elle dit.
 

Des fonds pour le Liban si généreux
Par ailleurs, au terme d’un entretien avec le Premier ministre, Tammam Salam, au Grand sérail, elle a salué la résolution 2139 non contraignante adoptée, samedi dernier, par le Conseil de sécurité sur l’assistance humanitaire en Syrie et qui appelle les belligérants à lever les sièges des zones peuplées, à cesser les attaques contre les civils et à autoriser sans délai un accès humanitaire sans entrave. «Il s’agit d’une démarche qui a trop tardé et qui va dans la bonne direction pour des centaines de milliers d’hommes, femmes et enfants innocents pris au piège dans des zones difficilement accessibles à travers la Syrie», a ajouté Angelina Jolie. Elle a espéré que la
résolution soit «le début d’une nouvelle période en vue de la fin du conflit».
L’actrice a appelé également la communauté internationale à fournir des fonds au Liban pour aider notre pays, aux ressources limitées, à gérer au mieux la crise des réfugiés. Angelina Jolie a salué la générosité des Libanais qui ont accueilli chez eux des réfugiés syriens. «J’étais très touchée de rencontrer une nouvelle fois des familles syriennes. Je les ai rencontrées, pas dans un camp mais dans des maisons où elles sont accueillies et protégées», a indiqué la star. «Je sais que les Libanais font face à leurs propres problèmes, donc leur générosité et leur gentillesse ont d’autant plus de sens et j’espère que le monde en est conscient», a-t-elle souhaité. Mère de six enfants, Jolie a dit avoir rencontré trois Syriennes qui ont fait seules avec leurs enfants le trajet entre la Syrie et le Liban. «Elles étaient très émues et, en même temps, elles étaient très reconnaissantes et voulaient que j’exprime leur gratitude au peuple libanais». L’actrice, qui a clôturé sa visite au Liban, lundi soir, a également rencontré le président de la République, le général Michel Sleiman, à Baabda. Après  son départ du Liban, Angelina Jolie s’est rendue, mardi, dans un camp de réfugiés syriens en Jordanie puis, jeudi, en Turquie. Une femme au grand cœur et toujours au service des autres.

Christiane Tager Deslandes

Un engagement exceptionnel
aL’actrice américaine Angelina Jolie, 
ambassadrice de bonne volonté du Haut-commissariat des Nations unies pour les réfugiés depuis 2001, a été promue en avril 2012, envoyée spéciale du chef du HCR, Antonio Guterres, qu’elle représente désormais au niveau diplomatique. Le HCR a donné à Mme Jolie ce titre d’«envoyée spéciale» pour son engagement exceptionnel aux côtés des 
déplacés et réfugiés, notamment en 
Afghanistan et en Somalie. Elle a effectué plus de cinquante missions sur le terrain.

Related

Décembre 1970. Un prince saoudien poignarde un étudiant à Hamra.

admin@mews

Pressions sur le marché monétaire. La BDL fourbit ses armes

admin@mews

Ogero. Connecter la nation à l’avenir

admin@mews

Laisser un commentaire