Magazine Le Mensuel

Nº 2940 du vendredi 14 mars 2014

Expositions

Brouz Ali

Décision
Jusqu’au 16 mars, à la galerie Zamaan.

Brouz Ali, né en 1980, est un jeune artiste syrien autodidacte qui peint depuis une dizaine d’années à Beyrouth. Son caractère certain lui a permis d’élaborer une personnalité artistique bien trempée aussi bien au niveau conceptuel qu’artistique. Ses travaux expriment beaucoup de tristesse. Ali se sert des visages humains dans ses toiles comme preuves du lien entre l’être humain et la réalité vécue. Le visage devient alors une sorte de masque qui dissimule une certaine vérité intérieure. Dans ses toiles, tous les visages se ressemblent par leur forme: les yeux à la place du front, les oreilles inexistantes, la bouche béante… Une exposition intéressante. Christiane Tager Deslandes  

Mazen Rifaï
Hommage à Baalbeck.
Jusqu’au 28 mars, à la galerie Aida Cherfan.

Baalbeck, la ville natale de Mazen Rifaï, artiste au talent certain, est sa principale source d’inspiration. Cet architecte de formation veut coûte que coûte, à travers ses œuvres, sauvegarder la mémoire de Baalbeck. Né en 1957, Mazen Rifaï vit et travaille entre Baalbeck et Beyrouth. Il poursuit des études d’architecture d’intérieur à l’Université libanaise de Beyrouth, enseigne et tient un atelier à l’Institut des beaux-arts jusqu’en 1993. Par ailleurs, il s’initie aux beaux-arts à la suite d’un stage en Italie en 1974, à l’académie de Macerata. Il participe plusieurs fois au Salon du printemps de Beyrouth, puis à l’exposition d’art contemporain de Beiteddine, où il décroche en 1987 une médaille. Elu membre du conseil municipal de Baalbeck et membre du comité de son Festival international, Mazen Rifaï travaille beaucoup pour la conservation du patrimoine architectural.

Christiane Tager Deslandes
 

Agenda
Houda Kassatly. Voyage des mots au gré des camions.
Jusqu’au 28 mars, à la galerie Alice Mogabgab.

Lara Zankoul. The unseen.
Jusqu’au 30 mars, à la galerie Ayyam.

Georges Daoud Corm. 1896-1971: Lebanese Painterly Humanism.
Jusqu’au 19 avril, à la galerie de l’AUB.

Akram Zaatari.
Jusqu’au 22 mars, à la galerie Sfeir-Semler.

Labyrinth.
Jusqu’au 20 avril, à la galerie Mark Hachem.

Raed Abillama.
Jusqu’au 22 mars, au Beirut Art Center.

Hommage à Hamed Abdalla.
Jusqu’au 15 mars, à la galerie Agial.

Anas Homsi. Effect.
Jusqu’au 29 mars, à l’Art Circle.

Hanibal Srouji. Tête dans les nuages.
Jusqu’au 19 mars, à la galerie Janine Rubeiz.

Related

Expositions

admin@mews

Expositions

admin@mews

Christoff Baron

admin@mews

Laisser un commentaire


The reCAPTCHA verification period has expired. Please reload the page.