Magazine Le Mensuel

Nº 2940 du vendredi 14 mars 2014

Expositions

Héros toujours prêt. Spirou fête ses 75 ans

A l’occasion du Mois de la francophonie, l’ambassade de Belgique au Liban présente l’exposition Le Journal de Spirou – Premier magazine de bande dessinée européen, à la galerie 169 à Saïfi. Costume de groom rouge et aventures palpitantes, Spirou un véritable héros.

Le regard accroche la première photo, la première couverture du Journal de Spirou, datée du 21 avril 1938. Spirou sanglé dans son costume de groom, un cigare entre les lèvres!, suspendu en l’air par des ballons de toutes les couleurs sur lesquels on peut lire ces mots: mystère, aventures, jeux, histoire, humour… Un journal «pour la jeunesse». C’est dans cet esprit qu’il a été créé. Spirou est né, tout autant le journal que le personnage, de la fusion de plusieurs imaginaires; tout d’abord celui de Jean Dupuis, fondateur de la maison d’édition éponyme, et celui du dessinateur Robert Velter, dit Rob-Vel.
21 avril 1938, une date charnière pour tous les amoureux du petit groom du MousticHotel dont les aventures, devenues de plus en plus palpitantes au fil des ans, ont bercé notre enfance. Spirou comme on l’avait oublié; une première apparence résumée à merveille par ces mots de Jean Dupuis: «C’est un enfant espiègle, primesautier, en bonne santé, farceur à l’occasion, mais qui a bon cœur: c’est un modèle, le Champion de la belle humeur». Un enfant qui s’est transformé avec le temps en véritable aventurier, explorant les coins les plus reculés de la terre, à mesure que son univers s’étoffait de personnages hauts en couleur, entre son animal de compagnie, l’écureuil Spip, son ami Fantasio, le fantastique Marsupilami, le Comte de Champignac, la ville de Champignac et tous ses habitants à commencer par le maire, mais aussi Seccotine, Zantafio, Zorglub, la turbotraction… puis le Petit Spirou… tant et tant de souvenirs et d’images qui rejaillissent d’un coup en parcourant l’exposition.
Une exposition produite par Wallonie-Bruxelles International avec le concours du Centre belge de la bande dessinée et les éditions Dupuis qui donnent à voir une trentaine de couvertures du célèbre Journal de Spirou, le premier magazine de B.D. européen qui a vu le jour en Belgique, à Charleroi plus précisément. Comme le stipule Jean Auquier, directeur du Centre belge de la bande dessinée, «l’exposition propose de parcourir l’évolution de l’hebdomadaire à travers le temps. La recette de son succès tient au talent des auteurs qui y créent leur œuvre autant qu’à la complicité entre ceux qui font le journal et ceux qui le lisent. Spirou a véritablement accompagné la vie de ses lecteurs. Sa fantaisie, son humour et son impertinence devinrent sa marque de fabrique et un signe de reconnaissance pour ses lecteurs».

 

D’aventure en aventure
21 avril 1938. Sur la couverture du premier numéro, il est fait mention d’un journal qui contient «seize pages dont huit en couleurs». Et au fil de l’exposition, des couvertures qui se succèdent d’année en année, enclenchant le tournant du siècle passé, le visiteur effectue un vrai voyage visuel au cœur de l’évolution graphique vécue par le Journal; des premières esquisses aux couleurs pâles, aux traits et aux détails géométriques et minimalistes, au cœur de la plongée dans l’ère du digital où les couleurs s’animent, le trait se fait plus laborieux, les détails plus présents.
Une évolution graphique, mais une évolution thématique également. «Il sera unique dans son genre», lit-on dans l’une des bulles de la deuxième page du premier Journal. Ce sont les mots du dessinateur qui esquisse le portrait de Spirou, avant de l’asperger d’un jet d’eau-de-vie. «Et maintenant vas-y petit… Nos jeunes lecteurs attendent tes aventures…». Et les aventures que mènera Spirou deviendront tout au long de ses 75 ans d’existence de plus en plus palpitantes,
trépidantes, incroyables, fantastiques. Il y a le personnage de Spirou certes, mais le Journal a vu également la création de plus de cinq cents personnages par ses nombreux dessinateurs et scénaristes. Le Journal de Spirou au cœur de l’école de Charleroi, s’ancre comme le premier magazine de B.D. européen, aux côtés des deux grands autres, Le Journal de Tintin selon l’école de Bruxelles, et le Journal Pilot selon l’école française, comme l’a souligné Rita Saab-Moukarzel, Syndicat des professionnels du graphisme et de l’illustration au Liban, grande amie de la Belgique et férue amoureuse de la bande dessinée franco-belge.
L’exposition Le Journal de Spirou – Premier magazine B.D. européen, à la galerie 169 à Saïfi donne envie de replonger dans l’univers de Spirou, de découvrir et redécouvrir les personnages de B.D, à leur tête Spirou lui-même, les héros de notre enfance, de notre jeunesse, qui ne cesseront de nous accompagner encore dans l’âge adulte, parce que chaque lecture contient une nouvelle lecture, une lecture autre, une approche différente. Spirou, un véritable héros de tous les temps, aux multiples facettes.

Nayla Rached

L’exposition se poursuit jusqu’au 16 mars, à la galerie 169 – Saïfi Village.

Spirou au fil de ses auteurs
1938-1943: Robert Velter dit Rob-Vel.
1943-1946: Joseph Gillain dit Jijé.
1946-1968: André Franquin.
1968-1980: Jean-Claude Fournier.
1980-1984: Nicolas Broca et Raoul Cauvin, soit Nic et Cauvin.
1984-2000: Philippe Vandevelde et 
Jean-Richard Geurts, soit Tome et Janry.
2004-2010: Jean-David Morvan et José Luis Munuera, soit Morvan et Munuera.
Depuis 2010: Yoann Chivard et Fabien 
Vehlmann, soit Yoann et Vehlmann.
Chronologie parue dans le hors-série de la revue Beaux-arts, Spirou a 75 ans – Les aventures d’un géant de la B.D.

Related

Expositions

admin@mews

Artistes à découvrir. Dans l’air du temps

admin@mews

La Fransabank. Dénicheur de nouveaux talents libanais

admin@mews

Laisser un commentaire