Magazine Le Mensuel

Nº 3004 du vendredi 5 juin 2015

general

Baalbeck. Retour aux origines

Le Festival international de Baalbeck refait peau neuve encore une fois et promet aux festivaliers de se retrouver sous l’Acropole du célèbre site. Six soirées, six concerts et spectacles et autant de diversité musicale.
 

Vendredi 31 juillet: Ilik ya Baalbeck
A toi Baalbeck: c’est avec ce spectacle que sera inaugurée cette saison du Festival international de Baalbeck, au cœur du temple de Bacchus. Un spectacle créé pour l’occasion, un spectacle de grande envergure produit par le festival, dirigé et mis en scène par Nabil el-Azan, avec la participation d’un grand nombre de personnalités libanaises, écrivains, musiciens et artistes, vivant au pays ou à l’étranger. Chacun, selon son mode d’expression, a composé une œuvre brève en hommage à Baalbeck. Ils ont été réunis dans ce spectacle présenté à l’Acropole. Les textes originaux sont signés par Etel Adnan, Adonis, Talal Haydar, Issa Makhlouf, Wajdi Mouawad, Ghadi Rahbani et Salah Stétié. Les créations musicales sont de Abdel-Rahman el-Bacha, Nagi Hakim, Marcel Khalifé, Béchara el-Khoury, Ibrahim Maalouf, Zad Moultaka, Ghadi Rahbani et Gabriel Yared. Elles seront interprétées par l’Orchestre philharmonique du Liban sous la direction de Harout Fazlian et une sélection d’artistes locaux, dont Fadia Tomb el-Hage et Rafic Ali Ahmad, au rythme de la danse présentée par la troupe al-Majd sous la houlette de Khaled Naboush et Nacim Battou.

Dimanche 9 août: Hindi Zahra
Voix rauque au timbre chaud, souvent comparée à celle de Billie Holiday, musique entièrement métissée d’influences marocaines et brésiliennes, aux sonorités jazz, blues, soul et folk, chants en anglais, français et berbère… voilà en quelques mots ce qui vous attend au concert de Hindi Zahra. Après un 1er album Handmade, la jeune chanteuse revient avec un nouvel opus Homeland, dont elle interprètera des extraits, accompagnée de ses six musiciens, sur les marches du temple de Bacchus.
 

Dimanche 16 août: Richard Bona
Reconnu comme l’un des plus grands bassistes de sa génération, le Camerounais Richard Bona, dont la voix épurée promet tant de frissons, a partagé la scène avec de très grands artistes, dont Zawinul, Larry Coryell, Bobby McFerrin… Le légendaire jazzman grimpera les marches du temple de Bacchus, accompagné de son quintet, pour une soirée de mélodies jazz, souvent africaines.

Vendredi 21 août: Mayada el-Hennaoui
Elle chante des textes d’Ahmad Rami, Riad el-Sonbaty, Baligh Hamdi… et sa voix est présentée comme l’une des plus belles du monde arabe. Découverte par Abdel Wahab, Mayada el-Hennaoui est surnommée «la chanteuse de l’amour». Au temple de Bacchus, l’artiste chanteuse syrienne interprètera ses tubes les plus célèbres: Awwal ma chiftak habbaytak, Ana Baachaak, Kan ya Makan et el-Hob Yalli Kan…

Samedi 29 août: The Earth, Wind & Fire experience feat. Al Mckay and the All stars
Accompagnés par le guitariste Al McKay, un des membres essentiels du célèbre groupe Earth, Wind and Fire, cette formation All stars, regroupant quelques-uns des plus grands musiciens actuels, sous l’appellation Earth, Wind and Fire experience, reprend les tubes de l’ancien groupe tels September, Singasong, Boogi Wonderland… ainsi que des compositions nouvelles. Une soirée disco, soul, funk et groove.

Dimanche 30 août: Quatuor Modigliani
Depuis plus de dix ans, le quatuor à cordes français, Quatuor Modigliani, perfectionne son art sur les scènes les plus prestigieuses du monde tels le festival d’Aix-en-Provence, le Concertgebouw d’Amsterdam, le Mozarteum de Salzbourg, le Théâtre des Champs-Elysées, la Cité de la musique, le Kimmel Center de Philadelphie et la Fenice de Venise… Avec cinq albums au succès international et une des plus solides réputations dans le monde de la musique classique, ils enchanteront les airs de La Magnanerie, à Sad el-Baouchrieh, avec des extraits de Beethoven, Mozart et Haydn.

Nayla Rached

Related

Sanctions contre le Hezbollah, revirement de Joumblatt…

admin@mews

Conseil druze. Joumblatt et Wahhab se partagent les sièges

admin@mews

François aux Etats-Unis. Raviver la flamme du catholicisme

admin@mews

Laisser un commentaire