Magazine Le Mensuel

Nº 3014 du vendredi 14 août 2015

ACCUEIL

3 questions à Fouad el-Saad

Vous avez mis en garde contre la chute de la République si le vide persiste.
C’est une déca-dence politique. La situation est lamentable et le pays s’effrite à tous les niveaux (sécuritaire, social, financier, sanitaire…). Des incidents sécuritaires ont lieu, auxquels on n’aurait pas assisté il y a quelques mois. Aux autres niveaux, la situation n’est pas meilleure. Il suffit d’aller dans les rues et de voir ces montagnes d’ordures pour penser que ce qui se passe n’est bon ni pour l’odorat ni pour la santé, ni pour le pays.

A quoi est due cette décadence?
Au conflit politique qui persiste et qui frappe jusqu’au plus haut de la hiérarchie. Cela fait plus d’un an que nous sommes sans président de la République. La présence de quelqu’un à la tête de l’Etat est nécessaire et on ne peut se fier à une situation qui va à la dérive. Il est déplorable que l’affaire des déchets, le mécanisme de décision en Conseil des ministres et d’autres dossiers aient relégué aux oubliettes celui de la présidentielle.

Après la crise des déchets, celle des nominations…
Je ne comprends pas pourquoi nous devons vivre cette crise. On ne peut pas laisser le pays sans président de la République, sans commandant en chef de l’armée, sans chef d’état-major… Nous allons vers le vide total qui n’est pas bénéfique pour le pays. La classe politique est occupée par des affaires secondaires. Ce qui se passe n’est plus de son ressort. Notre sort n’est plus entre nos mains.

Arlette Kassas

Related

Questions à Achraf Rifi

admin@mews

3 questions à Dr Maysaloun Kanso

admin@mews

3 questions à Ahmad Fatfat, député du Courant du futur

admin@mews

Laisser un commentaire