Magazine Le Mensuel

Nº 3037 du vendredi 22 janvier 2016

general

Les dangers du sucre. Gare à l’obésité

Selon les dernières données scientifiques, une forte consommation de sucre augmenterait la probabilité d’être en surpoids ou obèse aussi bien chez les adultes que chez les enfants. Une baisse importante de l’apport en sucres réduirait nettement ce risque. Détails.

Selon de nouvelles lignes directrices, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) recommande de ramener l’apport en sucres libres à moins de 10% de la ration énergétique totale chez l’adulte et l’enfant. Il serait encore meilleur pour la santé de réduire l’apport en sucres à moins de 5% de la ration énergétique totale, soit à 25 grammes (6 cuillères à café) environ par jour. Selon l’OMS, les données montrent qu’un apport en sucres libres inférieur à 10% de la ration énergétique totale réduit le risque de surpoids, d’obésité et de carie dentaire. Les lignes directrices de l’OMS ne concernent ni les sucres présents dans les fruits et les légumes frais ni ceux naturellement présents dans le lait, car il n’existe pas de données montrant qu’ils ont des effets nocifs. La plupart des sucres consommés actuellement sont «dissimulés» dans des aliments transformés qui ne sont généralement pas considérés sucrés. Par exemple, une cuillère à soupe de ketchup comprend environ 4 grammes (à peu près une cuillère à café) de sucres libres et une canette de soda en contient jusqu’à 40 grammes (environ 10 cuillères à café). Les travaux de recherche indiquent que les enfants qui consomment le plus de boissons sucrées ont une probabilité plus forte d’être en surcharge pondérale ou obèses que ceux qui en mangent peu. Cette recommandation s’appuie aussi sur d’autres données montrant une augmentation du taux de caries dentaires lorsque l’apport en sucres libres dépasse 10% de la ration énergétique totale.
 

Les boissons sucrées en cause
Selon les experts, les boissons sucrées comme les boissons gazeuses, les boissons aux fruits ou les limonades constituent l’une des causes les plus importantes de l’augmentation de la consommation de sucre et donc de l’obésité dans le monde. Leur consommation régulière peut faire prendre du poids et n’apporte aucune satiété. Pour réduire sa consommation de sucre, il faut limiter, sinon arrêter, les boissons gazeuses qui contiennent, à elles seules, 12 morceaux de sucre par portion. Il est recommandé, en outre, de prendre 1 ou 2 carrés de chocolat à 70% ou plus de cacao qui apporte une sensation de satisfaction et contient moins de sucre qu’un dessert. Eviter de manger du sucre tous les jours est fortement conseillé. S’offrir une sucrerie une ou deux fois par semaine ne constitue cependant pas un réel danger. Les résultats d’une recherche menée auprès des enfants ont permis d’établir un lien entre l’augmentation de la consommation de boissons gazeuses et celle de l’incidence de l’obésité chez les écoliers. Les chercheurs avaient constaté que chaque boisson quotidienne augmentait le risque d’obésité de 60%. La teneur élevée des boissons gazeuses en fructose aurait des effets indésirables sur le taux sanguin de certaines hormones reliées au contrôle de la satiété. Le fait de consommer des calories sous forme liquide aurait moins d’effet sur l’appétit que de les consommer sous forme solide. L’impact négatif du sucre sur la santé dépasse le nombre de calories qu’il contient. Selon les chercheurs, le sucre des aliments préparés par l’industrie agroalimentaire est responsable des «désordres métaboliques» associés à l’obésité, parce qu’il pousse le foie à stocker de la graisse. Chez les patients atteints de troubles métaboliques, le foie contient plus de 5% de gras, parfois même jusqu’à 10% ou 15%. Un foie en santé contient seulement 1% de gras. Le fructose pousse le foie à stocker du gras. Mais en présence de glucose, le fructose est encore plus efficace et le foie stocke encore plus de gras.

Nada Jureidini

Le sucre en chiffres
5% est la proportion idéale de sucre ajouté parmi les calories d’une diète, selon l’OMS.
10% est la proportion maximale de sucre ajouté pour éviter les problèmes de santé.
40 g est la quantité de sucre présente dans une canette de boisson gazeuse.

Related

Crise des déchets. L’exportation n’est pas pour demain

admin@mews

20ème Festival du monde arabe de Montréal. Un espace à contre-courant

admin@mews

Gouvernement. Le bouclier international

admin@mews

Laisser un commentaire


The reCAPTCHA verification period has expired. Please reload the page.