Magazine Le Mensuel

Nº 3042 du vendredi 26 février 2016

general

Mois de la Francophonie 2016. «Musicalement vôtre»

C’est le 25 février au soir que s’est élancé le mois de la Francophonie qui sera célébré en un florilège d’événements culturels, à Beyrouth et dans plusieurs régions libanaises. Pour cette année, la francophonie est étroitement emmêlée à la musique.

Chaque année en mars, le Liban célèbre le mois de la Francophonie. Piloté par le ministère de la Culture libanais et avec la participation de toutes les ambassades francophones, cet événement est devenu un véritable temps fort de la saison culturelle. L’édition 2016 du mois de la Francophonie se déroulera sous la thématique du français en musique: Musicalement vôtre. Spectacles, contes, concours, concerts, conférences, expositions, débats, ateliers et forums… tout public ou jeune public, voici une sélection des moments forts du mois de la Francophonie.
 

26 février: soirée inaugurale
ô nuit ô mes yeux
Lecture musicale d’O nuit ô mes yeux par Clotilde Courau et Ziad el-Ahmadieh, textes et illustrations de Lamia Ziadé.
Actrice incontournable du paysage cinématographique français, nommée pour le César du meilleur espoir féminin pour Le Petit criminel de Jacques Doillon, Clotilde Courau a côtoyé les plus grands noms du théâtre et du cinéma tels que John Malkovich, Guillaume Canet, Olivier Dahan ou Jean Becker. Elle retrouvera sur scène le oudiste libanais Ziad Ahmadieh, autour de textes d’auteurs libanais. Un défi qu’ils ont accepté de relever pour présenter un spectacle inédit à l’occasion de l’ouverture du mois de la Francophonie. Et qui sera repris le

27 février.
Théâtre Montaigne, IFL, 20h.

Du 26 février au 25 mars
Tout au long du mois de la Francophonie, à la galerie de l’IFL, l’installation de Joseph Kai. Il a créé dans cet espace un univers singulier en lien avec le thème du mois de la Francophonie, rappelant les décors de studios télé des années 60 dans son côté surréaliste, léger et inattendu, son langage visuel composé de couleurs en dégradé, de formes organiques et de volumes imposants des lettres de l’alphabet.
Institut français du Liban – IFL.

 

Du 2 mars au 11 mars
Ottawa-Hull, les Jeux de la francophonie 2001, 15 ans après
Sous le parrainage de l’ambassade du Canada et en collaboration avec Solidere, la LAU (Lebanese American University) organise une exposition de photographies par Bassam Lahoud sur les Jeux de la francophonie qui ont eu lieu à Ottawa et Hull au Canada.
Beirut Souks, Solidere.

 

Jeudi 3 mars
100 ans Dada
Conférence donnée par Juri Steiner et Stefan Zweifel dans le cadre de Swiss Art Talks. Avec les créateurs de l’exposition Dada Universal présentée au Musée national suisse, partez à la découverte de l’extraordinaire aventure du dadaïsme né à Zurich.
Musée Sursock, 19h.

 

Vendredi 4 mars
La Princesse au petit pois
Lecture d’après un conte de H. C. Andersen, adaptation d’Edouard Signolet (à partir de 8 ans).
Théâtre Montaigne, IFL, 18h.

 

Samedi 5 mars
La flûte enchantée
A destination du jeune public, à partir de
5 ans, cet opéra miniature reprend la célèbre œuvre de Mozart. Après ses trois premières créations de spectacles lyriques, jouées dans la rue ou en salle, devant tout type de public, Edouard Signolet s’attache dans ses nouvelles propositions artistiques à découvrir et partager le grand répertoire d’opéra dans des formes concentrées créées dans la rue. Il s’agit de créer des miniatures lyriques d’une vingtaine de minutes sur une dizaine d’œuvres très célèbres, avec trois chanteurs-comédiens talentueux et un instrument.
Théâtre Montaigne, IFL, 11h.

 

Jeudi 10 mars
Djen/Ka: concert de pop/slam
Chanteur, violoncelliste et slameur, Djen habille son flow de groove, de basse et d’accords jazzy aux effluves d’Orient. Il est entouré des membres de KA qui, emportés par son enthousiasme, délivrent un univers riche et contrasté, une sorte de pop massive très organique, imprégnée de culture hip-hop et de rock, tantôt douce, lumineuse, charnelle, tantôt sombre, sauvage, sublimée par le lyrisme et la grâce du violoncelle.
Théâtre Montaigne, IFL, 20h30.

 

Du 15 au 20 mars
Festival du conte et du monodrame
Dans sa 17e édition ayant comme thème Le voyage.
Cinq conteurs professionnels, Marc Buléon, Pierre Delye, Aïni Iften, Nadine Walsh et Marcel Zaragoza, viendront à la rencontre du public, avec juste leurs paroles pour des promesses de voyages et d’imaginaire, avant de se retrouver tous ensemble sur scène pour le désormais traditionnel Concours des menteurs.
Crypte de l’Eglise Saint-Joseph.

 

Jeudi 17 mars
Vivre sans musique
Petites conférences familières de philosophie présentées, sous l’intitulé Vivre sans musique, par le Pr Gilles Hobeika. Ouvertes à tous, elles ont pour finalité de familiariser à la philosophie, de nourrir et de vivifier la réflexion.
Salle de conférences, IFL, 19h.
Entrée libre.

 

Vendredi 18 mars
Match d’improvisation interuniversitaire
Organisée par le Bureau Moyen-Orient de l’AUF et l’IFL, rendez-vous avec la 3e édition de cet événement qui verra la rencontre entre deux équipes universitaires libanaises et deux équipes de la région autour de jeux de mots, sketchs à répétition et contraintes théâtrales, à la suite des ateliers d’improvisation animés par le comédien franco-tunisien Nebil Daghsen, impliqué dans l’opération depuis la première édition du concours.
Théâtre Montaigne, IFL, 18h.
Entrée libre.

 

18 mars au 28 mars
Les belles images du ventre belge de la bande dessinée
Expsosition.
SV Gallery, quartier des arts, Saïfi Village.

 

Samedi 19 mars
T’as vu c’que t’écoutes?!
In one man show musical, un one man conf’ humoristique présenté par Sapritch. Ancien professeur au Conservatoire de Tulle et auteur de Sigles et abréviations dans le monde des métiers du spectacle vivant, il s’est fixé pour mission de réunir les amateurs de tout type de musique du rap à la musique électro, afin de leur transmettre sa vision de l’évolution du monde musical des années 30 à nos jours: «une histoire des musiques actuelles».
Théâtre Montaigne, IFL, 19h.

 

Lundi 21 mars
Pause
Sous le parrainage de l’ambassade de Suisse, projection du film Pause, en présence de la productrice Elodie Brunner et du metteur en scène Mathieu Urfer qui signe là son premier long métrage, une comédie de remariage douce-amère dont il a composé la musique.
Cinéma Metropolis, 20h.

 

Nayla Rached
 

La Nuit des musées
Parcourir l’histoire le temps d’une nuit: à la suite du succès des deux précédentes éditions, le ministère de la Culture a décidé de réitérer cette année La Nuit des musées. Le Musée national, le Musée des minéraux (Mim), la Villa Audi, le Musée Sursock… de Beyrouth à Byblos, de Saïda à Koura, onze musées ouvriront leurs portes gratuitement au public libanais.
Vendredi 8 avril, à partir de 17h.

Related

La légende à Dahié et dans les camps. L’histoire des voyages libanais de Ali

admin@mews

Beyrouth Mutations de Samer Mohdad. L’histoire de Beyrouth dévoilée à Marseille

admin@mews

Ghassan Salhab au cœur de La Vallée. Et dans l’œil du cyclone

admin@mews

Laisser un commentaire