Magazine Le Mensuel

Nº 3048 du vendredi 8 avril 2016

  • Accueil
  • general
  • Fête de l’annonciation. Le Liban réuni autour de Marie
general

Fête de l’annonciation. Le Liban réuni autour de Marie

A l’occasion de la fête nationale de l’Annonciation, l’Amicale des anciens élèves de Jamhour et la Rencontre islamo-chrétienne autour de la Vierge Marie ont célébré leur 10e rencontre en l’église du collège Notre-Dame de Jamhour. Des chants, des prières, des allocutions pour rendre hommage à la Vierge Marie, dans une ambiance festive spirituelle.

Deux invités d’honneur, le cheikh Abdel-Latif Derian, mufti de la République libanaise, et Hayel Abdel-Hafiz Daoud el-Akram, ministre des Affaires islamiques et du Waqf au royaume hachémite de Jordanie. Plusieurs intervenants, dont le mufti de Saïda et ses casas, le cheikh Salim Soussan, qui représentait le mufti de la République. Dans son allocution, il a insisté sur le fait que «l’unité nationale ne peut être axée sur la haine et ne peut être imposée par une partie. L’unité nationale doit être consensuelle ou ne pas être. Ce consensus qui assure la paix, le vivre-ensemble, une patrie pour tous, est basé sur l’acceptation du fait que toute composante de la mosaïque nationale ne peut imposer ses opinions aux autres par le biais de la pression financière, culturelle ou sociale». «Ceci n’en ferait qu’une unité nationale de façade qui s’effondrerait à la première occasion que trouverait l’une de ces composantes qui n’aurait pas adhéré aux opinions édictées, ce qui affaiblirait la paix relative après tout amendement ou changement des rapports de force», poursuit-il.
Le cheikh Mohammad Nokkari, secrétaire général de la Rencontre islamo-chrétienne autour de la Vierge Marie, a assuré que le Liban a fait du jour de l’Annonciation une fête mondiale qui a traversé les cultures et les océans. «Dix années se sont écoulées depuis que nous avons célébré cette fête d’union. Chaque année, l’Annonciation scintille et les réunions islamo-chrétiennes s’organisent dans les pays occidentaux, afin de célébrer ce jour et d’étendre sa culture… de telles initiatives devront voir le jour dans des pays arabes durant les prochaines années. Nous n’aurons de répit avant que cette initiative ne soit adoptée dans la totalité des pays chrétiens et musulmans».
Le père Charbel Batour, recteur du collège a, lui, parlé du symbolisme de cette fête «qui réunit les familles libanaises, chrétiennes et musulmanes, sous un même toit, afin qu’elles prient ensemble pour l’unité de leur pays, le respect de leurs différences et la volonté de trouver des points de rencontre qui les aident à mieux vivre ensemble».
Nagy Khoury, secrétaire général de l’Amicale des anciens élèves du collège, a rappelé «le rôle pilote du Liban qui lui a valu, de génération en génération, le titre de pays-message». «C’est de ce lieu que tout a commencé, dit-il, pour se propager dans tout le pays… Notre fête a même dépassé les frontières du Liban et vise à englober le monde. Nous déployons tous nos efforts pour que ce jour béni devienne une journée internationale pour le dialogue entre les différentes cultures et religions».
Des chants religieux, des prières, des témoignages, des poèmes, huit artistes qui ont témoigné par leurs œuvres de l’union islamo-chrétienne.

Danièle Gergès

Marie nous rassemble
Un concert, placé sous le thème Marie nous rassemble, a été organisé par l’Amicale des anciens élèves de Jamhour et la Rencontre islamo-chrétienne autour de la Vierge Marie, à l’occasion de la fête de l’Annonciation, déclarée fête nationale commune. L’événement a rassemblé plus de 600 personnes, chrétiens et musulmans, en l’église Saint-Maron de Gemmayzé, appelant à la cohabitation et au dialogue interreligieux. Y étaient notamment présents, le nonce apostolique, Mgr Gabriele Caccia, Mgr Boulos Matar, archevêque maronite de Beyrouth, le père Charbel Batour, recteur du collège de Jamhour, les pères Richard Abi Saleh et Denis Meyer, le général Marwan Azar, représentant le général Jean Kahwagi, ainsi que Ghassan Moukheiber et les représentants de l’association Irfane et des Mabarrat du Liban-Sud.

Related

Kohar au Liban. Pour l’ultime cause

admin@mews

Bilan du XIIe président. Les dernières recommandations de Michel Sleiman

admin@mews

La législation d’urgence. Nouveau bras de fer entre Aoun et Berry

admin@mews

Laisser un commentaire