Magazine Le Mensuel

Nº 3073 du vendredi 6 janvier 2017

Les chiffres

Indemnités de fin de service: 12 796 adhérents font valoir leurs droits

Les retraits anticipés des indemnités de fin de service continuent de grossir d’une année à l’autre. Ils ont été 12 796 inscrits à la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS) à faire valoir leurs droits en 2015, contre 12 956 en 2016, soit 150 adhérents de plus. Ces retraits ont eu lieu avant que les adhérents n’aient achevé 20 ans de travail effectif, entraînant pour eux des marges de pertes importantes.
Il faut des cotisations régulières pendant 20 ans de travail effectif pour que l’adhérent à la CNSS obtienne 100% des indemnités qui lui sont dues.

Gouvernement électronique
Le ministre de la Santé publique, Ghassan Hasbani, a affirmé que la mise en œuvre du gouvernement électronique est susceptible d’augmenter les revenus du Trésor de près de 750 millions de dollars.
Les véhicules de ce système sont l’augmentation du nombre des formalités traitées et l’accélération de leurs achèvements.

Joaillerie
53% des importations  

La joaillerie a occupé la tête du peloton des importations, avec 53% du total des importations au cours des dix premiers mois de 2016.  

Egypte et Irak deux partenaires
C’est l’Egypte qui a enregistré, en cette période, le recul le plus significatif au titre de partenaire du Liban à l’exportation, avec 38,55%, suivie par l’Irak (27,1%).

Hollande
270% de croissance

La plus importante croissance enregistrée en termes de partenaire du Liban à l’importation a été la Hollande, avec une hausse de 270,3% sur un an, entre janvier et octobre 2016.

25 000 L.L.
Les pronostics économiques vont bon train concernant l’année 2017. Si le prix du baril de brut varie entre 50 et 60 dollars à la suite du respect des décisions de l’accord de Vienne de baisser la production de brut de 1,2 million de barils/jour, le prix du bidon d’essence au Liban devrait se fixer à 25 000 livres libanaises. Le déficit du budget de l’EDL (Electricité du Liban) se creuserait davantage.

Médicaments
Déficit à l’exportation

Le marché des médicaments s’élèverait à plus de 1 300 000 000 de dollars, alors que les exportations de ce secteur n’excèdent pas les 100 millions de dollars en rythme annuel. Ce qui explique largement l’important déficit de la balance commerciale, qui s’élève à plus de 17 milliards de dollars annuellement.
Onze entreprises de fabrication de médicaments existent au Liban. Un nombre suffisant pour dynamiser l’exportation, d’autant que, vers la fin de 2016, un Syndicat des fabricants de médicaments a été formé.

 


Entités publiques
97,7 milliards de Livres de loyers

Le montant des loyers des locaux abritant des entités publiques s’est élevé à 97,7 milliards de livres libanaises en 2015, soit une progression de 43% ou de 29,5 milliards de livres au cours des dix dernières années. Ce montant ne représentait que 6,6 milliards de livres en 2005. Il pourrait connaître d’autres hausses en rythme annuel, à la suite de l’approbation de la nouvelle loi sur les loyers.

40%
La valeur et le volume des actions
traitées à la Bourse de Beyrouth se seraient appréciés entre 40 et 45% par extrapolation sur base des chiffres enregistrés jusqu’à la première semaine de décembre 2016.

995 millions $
La Banque du Liban allouera, jusqu’au 15 octobre 2017,  995 millions de dollars de prêts subventionnés aux banques pour soutenir la demande interne. Il s’agit du 5e plan de relance annuel de ce type depuis 2013.

Related

7,9 milliards $. Les besoins des finances en 2018

admin@mews

News les chiffres

admin@mews

News les chiffres

admin@mews

Laisser un commentaire