Magazine Le Mensuel

Micro & Macro

Micro & Macro

 

Les ministres de l’ombre

Des ministres du Courant du futur dans le gouvernement Saad Hariri se sont vus attribuer des bureaux, face à l’immeuble de la Futur TV à Kantari. Ils y travaillent avec des équipes qui avaient collaboré avec eux dans leurs ministères respectifs. Ils planchent sur des dossiers techniques, chacun selon sa spécialité, et préparent des études et des rapports qu’ils adresseront aux députés du Courant, pour leur permettre d’en débattre à la Chambre. En tête des études, le projet du budget 2012 dont le ministre Safadi refuse de révéler les chiffres et les quotas de la fiscalité qui seront adoptés.

 

Industries en faillite

Des rumeurs font état de fermetures d’industries locales, suite à la  décision syrienne d’arrêter l’importation de produits de l’étranger, y compris du Liban. Celle-ci ne constitue que 5%, du volume des exportations libanaises vers la Syrie. Selon un ministre économiste, cette vision des choses est exagérée et «Nehmat Frem, président de l’Association des industriels aime gonfler les chiffres». Le même ministre demande à Frem de rectifier ses propos sur l’existence conséquente d’une crise d’exportation des produits libanais vers l’irak, arrêtée pour cause de qualifications. Une affaire remontant à 3 ou 4 ans et résolue depuis peu.

 

Un ministre consciencieux

Freige Sabounjian, ministre de l’Industrie s’intéresse en particulier au Liban productif. Il déclare: «Je désapprouve ceux qui veulent transformer notre politique économique en politique de services. Car, si cela était, nous devrions aller à l’école hôtelière apprendre à servir une limonade et on pourrait se passer de nous. Mais si notre spécialisation nous permet d’être productifs, les résultats seront meilleurs. Répondant à ceux qui rendent hommage à son travail, il dit: «Je fais mon devoir. J’aime les échanges d’idées. Je suis au service des industriels et du Liban qui nous a tant donné».

 

 

 

Related

Micro et macro

admin@mews

Laisser un commentaire