Magazine Le Mensuel

Nº 2848 du vendredi 8 juin 2012

En Privé

En privé

Des sources chiites informées révèlent que des services de renseignements ont cherché à brouiller le dossier des pèlerins enlevés en Syrie. Brouillage pour lequel des organes, occidentaux et du Golfe, ont recruté un Libanais. L’individu qui est intervenu subitement dans cette affaire au travers de l’ONG qu’il gère, est celui-là même qui avait créé l’Union des comités de soutien à la révolution syrienne au Liban. L’homme, d’après ces sources, est connu pour être un adepte d’un parti de l’opposition, il serait en relation étroite avec les milieux de l’opposition syrienne et, malgré cela, il a voulu se présenter comme un médiateur en prétendant détenir des preuves concrètes relatives aux otages, cela pour consolider la version des ravisseurs selon laquelle des partisans du Hezbollah feraient partie du groupe kidnappé. Les sources poursuivent que le «détenteur de prétendues preuves» serait lié à un opposant syrien qui avait fait des déclarations à une chaîne de télé à partir d’une capitale arabe, selon lesquelles la libération des otages a été freinée après le discours de sayyed Hassan Nasrallah, ce qui démontre que l’objectif de l’opération était de discréditer le Hezb et de creuser le fossé intercommunautaire.

Related

En privé

admin@mews

En privé

admin@mews

En privé

admin@mews

Laisser un commentaire