Magazine Le Mensuel

Nº 2850 du vendredi 22 juin 2012

Musique

Musique

Parce que la musique nous accompagne toujours, gros plan cette année sur certains des artistes internationaux qui participent aux festivités libanaises ou qui font couler beaucoup d’encre. Musique explosive au rendez-vous.

 

Apocalyptic Love
de Slash
Il sera là au Liban, au Festival international de Byblos. Slash, le «guitar hero», l’ex-guitariste des Guns N’Roses, le guitariste qui a joué avec Michael Jackson. Après un premier album solo éponyme, Slashtout simplement, il lance un deuxième opus solo, Apocalyptic Love, avec son nouveau groupe Myles Kennedy and the Conspirators. (Kennedy au chant, Brent Fritz à la batterie et Todd Kerns à la basse). Rock and Roll jubilatoire, explosif, Slash restera le maître. Apocalyptic love, Standing in the sun, No more heroes… A écouter à plein volume, comme au temps des Guns. «One last thrill before I die…».

 

BB King Live
at The Royal Albert Hall 2011

«The thrill is gone…», dit la chanson. Mais non, pas du tout. Le «thrill» restera toujours avec l’immense B.B. King, au-delà de ses 85 ans passés. Il nous en donnera la preuve cet été au Festival international de Byblos. Alors pour se mettre dans l’ambiance de ce concert, retour au 28 juin 2011, quand le «king of the blues» enflammait la salle londonienne avec son blues électrique. Le King était entouré ce soir-là de nombreux amis: Slash (encore lui), le chanteur de Simply Red Mike Hucknall, le guitariste des Rolling Stones Ronnie Wood… Et le Live s’imprime sur CD à garder précieusement.

 

 

Born to die
de Lana Del Ray
Quand Internet génère des stars planétaires, on pense à Lana Del Rey. Surgie sur le web en l’été 2011, la chanson-vidéo-clip Video games déclenche les passions, à l’instar de son interprète-compositrice. Pour ou contre, amour ou haine, la polémique va bon train. Et Video games se glisse parmi les tubes incontournables de l’été, suivi aussitôt d’un autre single Blue jeans. Et voilà que celle qui s’est autoproclamée «Nancy Sinatra Gangsta» sort un premier album. Born to die inclut ses deux désormais célèbres singles ainsi que dix autres titres emmêlant pop et beats hip-hop.

 

 

MDNA
de Madonna
Eighties, Nineties, première décennie du XXIe siècle. Les années passent et Madonna s’accroche à son titre de «reine de la pop». MDNA, un 12e album studio, dont le titre pourrait être une abréviation de son propre nom ou une allusion à la drogue MDMA, très prisée par les clubbeurs comme source d’excitation et d’addiction. MDNA: un mélange estampillé Madonna, entre chansons pop et dance, entre agressivité urbaine et ballades caressantes, entre les clubs et la mélancolie, entre le jour et la nuit, entre l’ambiance rétro et les sons d’aujourd’hui,

 

 

Roses
des Cranberries
Eux aussi sont attendus au Liban, au Festival international de Beiteddine, dans le cadre de leur tournée pour la promotion de leur nouvel album Roses. Sixième album studio du groupe irlandais, Rosesmarque leur retour sur scène après 10 ans d’absence. Période durant laquelle il était impossible d’oublier les vagues qu’avait provoqué le tube Zombie, sorti en 1994, sur l’album No need to argue. Et surtout la voix impressionnante de Dolorès O’Riordan. Tomorrow, Conduct, Astral Projection… Les onze pistes composant l’album emmêlent encore la musique de leurs terres irlandaises et la pop-rock, à la manière des Cranberries.

 

Travelling
de Roxette
En 2011, le duo suédois parmi les plus célèbres de l’histoire de la musique avait scellé ses retrouvailles avec le public. Roxette offrait aux auditeurs l’opus Charm School, après dix ans d’absence. Cette année, c’est l’album Travellingqui sort dans les bacs. Marie Fredriksson et Per Gessle nous emmènent avec eux sur la route, au détour d’un aéroport, d’un hôtel, d’une salle de concert, d’une rencontre avec des fans, au rythme de leurs chansons en version live, inédite ou studio: It must have been love, Lover Lover Lover, Perfect excuse, See me…

 

Nayla Rached

Related

Stephan Said. L’art au service de la bonne cause

Beirut Chants est lancé. Beyrouth en musique

Musique

Laisser un commentaire


The reCAPTCHA verification period has expired. Please reload the page.