Magazine Le Mensuel

Nº 2853 du vendredi 13 juillet 2012

  • Accueil
  • LIBAN
  • Diaspora
  • Rawi, rencontre des écrivains arabo-américains. Dynamiser la littérature arabo-américaine
Diaspora

Rawi, rencontre des écrivains arabo-américains. Dynamiser la littérature arabo-américaine

La quatrième conférence nationale de Rawi (Radius of Arab American writers), organisation créée aux Etats-Unis pour rassembler les écrivains, artistes et universitaires arabo-américains, a récemment eu lieu à Michigan, Dearborn. Quel avenir sera assuré à la culture arabe aux Etats-Unis? C’est à cette question et à bien d’autres que les intervenants de Rawi s’efforceront de répondre.

 

Pauline Mouhanna, Illinois
Voilà une organisation qui porte bien son nom! Rawi (raconter des histoires en arabe) relate non seulement l’histoire de la culture arabo-américaine, mais aussi l’apport des artistes et des écrivains arabes à la société américaine. Fondée depuis 1992, elle regroupe aujourd’hui plus de 150 membres provenant de plusieurs origines. Un bon nombre d’entre eux étant originaires du Liban (Voir encadré). Tous s’identifient comme étant des Arabo-Américains.
C’est surtout la conférence annuelle qui permet à l’organisation de s’élargir et de se faire connaître. Glenn Shaheen, secrétaire de la communication, nous explique ce qui singularise la conférence de Michigan, Dearborn. «C’est l’occasion idéale pour nos écrivains de partager leurs connaissances et d’expliquer leurs projets futurs. Elle permet d’exposer les spécificités de l’ethnicité arabe au Brésil. Durant cette conférence, nous faisons découvrir au grand public des recherches récentes portant sur le journalisme arabe aux Etats-Unis. Il y a également des représentations théâtrales. Nous pensons réellement que l’événement a été exceptionnel». Il faut dire que, depuis la naissance de Rawi, la fondatrice Barbara Nimri Aziz, journaliste et animatrice de radio, a compris l’impact des médias sur la culture et vice versa. Elle a également saisi à quel point l’établissement de réseaux entre les écrivains, les journalistes et les artistes est important. C’est en fait grâce à son émission hebdomadaire à la radio, intitulée Tahrir, qu’elle arrive à atteindre de nombreux auteurs arabo-américains. Au point qu’aujourd’hui, l’organisation et Tahrir sont étroitement liées. Aziz, qui avait auparavant vécu dans plusieurs pays arabes, se rend compte que plusieurs organisations panarabes d’écrivains y existent. Elle s’interroge: pourquoi pas une telle organisation aux Etats-Unis? Son rêve était de dynamiser la communauté formée par les écrivains arabo-américains. Elle voulait également qu’une plus grande attention leur soit apportée aux Etats-Unis. Son but était aussi de faire comprendre au grand public que ces derniers représentent des courants variés. Un objectif que Rawi a atteint, selon Glenn Shaheen. Il explique: «Cette variété est quelque chose que nous continuerons de promouvoir et de saluer. C’est d’ailleurs la plus grande réussite que nous pouvions espérer». Outre ce succès, l’organisation peut se vanter d’avoir regroupé des écrivains de renommée internationale. Et les portes de Rawi sont toujours ouvertes à la nouvelle génération d’intellectuels arabo-américains.

P.M.

 

La part belle aux Libanais
Rawi regroupe plusieurs écrivains ou chercheurs d’origine libanaise. Parmi eux, Rabih Alameddine, le fameux auteur d’al-Hakawati. Ses romans sont traduits en dix langues. Quant à Randa Jarrar, auteur du roman A map of home (Une carte de la maison), elle a été choisie pour prendre part à Beirut39, qui a célébré les 39 écrivains arabes les plus doués et âgés de moins de 40 ans. Enfin, citons la chercheuse Evelyn el-Sultany. Ses travaux, portant sur les stéréotypes contre les Arabes, sont souvent mentionnés outre-Atlantique et peuvent être consultés via ce site: www.arabstereotypes.org.

Related

Radwan Ghazi Moumneh. Silence… le rythme l’habite

admin@mews

Robby Ameen, batteur. Le Libanais qui a fait ses preuves

admin@mews

Robby Ameen, batteur. Le Libanais qui a fait ses preuves

admin@mews

Laisser un commentaire