Magazine Le Mensuel

Nº 2853 du vendredi 13 juillet 2012

à la Une

Une pléiade de concerts. Magie et féerie dans tout le Liban

Jamais le Pays du Cèdre n’a autant accueilli de concerts et, pourtant, jamais le Liban n’a semblé aussi mal aller. Mais voilà, ni Julien Clerc, ni Charles Aznavour, ni Chris de Burgh, ni Zucchero, ni Sylvie Guillem, ni BB King, ni Enrique Iglesias ni Saber Rebai ne nous ont fait faux bond. Ils étaient au Liban, la semaine dernière. Retour sur cette pléiade de concerts, ces soirées où la magie côtoyait la féerie!   

Pour sa deuxième édition, le Festival international de Jounié s’est déroulé sur le thème I Love Jounieh. Deux grands concerts d’artistes internationaux, Charles Aznavour et Chris de Burgh ont eu lieu. Aznavour, malgré ses 88 ans, a assuré comme un chef. Quant à Chris de Burgh, il a enchanté ses fans qui l’apprécient encore plus après le succès en 2002 de sa chanson Lebanese night, en duo avec Elissa.
Saber Rebai a fait vibrer les temples de la ville de Baalbeck. La star tunisienne a conquis ses fans dès son apparition sur scène, accompagnée par la troupe folklorique de Baalbeck, sous un feu d’artifice. Rebai a interprété son répertoire traditionnel, un medley de chansons libanaises et une chanson dédiée à Baalbeck. Saber Rebai s’est fait connaître à travers ses tubes Wala kelma, Sidi Mansour, Ya assal ou Athada el-alam. Il a chanté dans le Monde arabe, en Europe, en Amérique, en Australie et en Corée du Sud. Il a reçu plusieurs grands prix dont le titre du prince du tarab arabe et celui, en 2004, et du Meilleur chanteur arabe.
Le chanteur latino Enrique Iglesias a enflammé le Liban par son sublime concert au Beirut Water Front pour le plus grand bonheur de ses milliers de spectateurs venus des quatre coins du pays. En majorité spectatrices. Tout comme son père, Julio Iglesias, Enrique a immédiatement ensorcelé son public avec une performance explosive et une voix sublissime. Très cool et proche de ses admirateurs, il leur a serré la main avant de choisir une chanceuse jeune femme pour son fameux rituel: le baiser sur scène. Sans oublier, le clou du spectacle, Enrique Iglesias a photographié son sexe!
Julien Clerc s’est produit dans le cadre du Festival de Byblos et a présenté son spectacle Symphonique. Cet artiste réussit depuis 40 ans à traverser avec élégance toutes les modes avec un public toujours aussi fervent et fidèle. Il a chanté l’ensemble de ses grands standards (Ma préférence, Femmes, je vous aime, Ce n’est rien…), ainsi que des chansons plus récentes. Il était accompagné par 40 musiciens de l’Orchestre philharmonique du Liban dirigé par Stephan Gaubert.
C’est dans le Temple de Bacchus, à Baalbeck, dans un fabuleux décor et sous un ciel étoilé que la star de la pop italienne s’est produite. Zucchero, pour le plus grand bonheur des fans qui se sont déhanchés au rythme de cette voix rauque, reconnaissable entre mille. Zucchero a vendu plus de 40 millions d’albums à travers le monde et côtoyé les géants de la musique dans ses innombrables duos. Assis au milieu de la scène avec sa guitare, l’artiste italien, 60 ans, accompagné de son groupe, a repris, pour le plus grand bonheur du public, les chansons de son nouvel album Chocabeck dont les plus célèbres, Un peccato morir et God Bless the Child ainsi que d’autres titres.
Sylvie Guillem, une des plus grandes danseuses de sa génération, a pris d’assaut la Cité des émirs le 7 juillet pour présenter le spectacle Push créé par Russell Maliphant. S’inventer des défis et repousser les limites de son corps ont toujours tracé la carrière de Sylvie Guillem. Sa prestation était superbe et a charmé les spectateurs venus l’applaudir.
BB King a comblé les spectateurs de tout âge venus l’applaudir à Byblos. BB King a gratté sa guitare sur des rythmes de blues. Il était assis pour réussir sa performance musicale. BB King est un intemporel et c’est ce qui a fait le charme de ce concert en dehors du temps où tout le monde criait et hurlait le nom de cette légende vivante. A noter que l’orchestre qui accompagnait le King était formidable et a su soutenir BB King quand il a présenté des signes de fatigue.

Christiane Tager Deslandes

 

 

Related

Tirs iraniens contre les Américains en Irak: pas de déflagration mais les craintes sont vives

Adwan Mag

Qui remportera le Mondial 2018?

admin@mews

Abbas Ibrahim. L’homme des missions impossibles

admin@mews

Laisser un commentaire