Magazine Le Mensuel

Nº 2854 du vendredi 20 juillet 2012

Reportage

L’Australie. Les pays des 1001 découvertes

Pays continent immense, l’Australie a toujours fasciné par sa diversité et ses panoramas à couper le souffle. Une destination idéale pour celles et ceux adeptes de road-trip et de nature.

Difficile de choisir par quelle province débuter son voyage en Australie, tellement chacune a son identité propre. Parmi les incontournables d’un voyage dans cette contrée lointaine, figure la région des Blue Mountains. Au programme, de sublimes brumes bleues, des forêts d’eucalyptus, des grottes, des rivières souterraines et des chutes d’eau à couper le souffle. Une excursion dans les Blue Mountains sera aussi l’occasion de découvrir un riche héritage aborigène, avec la légende des trois sœurs, ou encore de s’initier aux rites des cérémonies locales. Par exemple, on peut visiter la petite grotte de Lyrebird Dell, un camp aborigène datant de 12000 ans environ. A la Grotte des Mains rouges (Red hands cave), de belles empreintes et peintures de mains demeurent encore, vestiges d’une civilisation vieille de 500 à 1600 ans. A l’air libre, les Blue Mountains recèlent des merveilles naturelles. Le regard découvre avec émerveillement ruisseaux, cascades, vallées boisées, ravins obscurs et falaises à pic. Une promenade du Rocher des Princes (Princes Rock) pour une vue sur les chutes de Wentworth Falls, le plateau des Rois (Kings Tableland) et le mont Solitaire (Mount Solitary) donnera un aperçu de la beauté de l’endroit. Cette région peut aussi se visiter en voiture, avec le Greater Blue Mountains Drive, une série de routes et de chemins de découverte reliés entre eux qui entourent les 10 000 kilomètres carrés du site classé au patrimoine mondial des Blue Mountains.  Le train est aussi une option, mais attention aux frayeurs. Le train touristique de Katoomba est réputé pour circuler sur la voie ferrée la plus raide au monde.
Autre région à découvrir dans ce vaste pays, celui du Red Centre.  Depuis Alice Springs, la fameuse ville de l’arrière pays qui permet de retrouver tout le confort moderne après une excursion d’une journée dans des anciennes chaînes de montagnes et des plaines sans fin, on peut se rendre à Uluru, à dos de chameau ou en moto.  Ce parc national permet d’admirer la lumière et les éléments avec des teintes si vives, qu’elles font oublier le coucher du soleil. Selon la légende, Uluru aurait été créé par les esprits-ancêtres du Temps du Rêve. A 40 km de là, Kata Tjuta offre au regard de surprenants dômes pentus et arrondis, sculptés par l’érosion pendant plus de 500 millions d’années. Incontournable également, une randonnée au bord du Kings Canyon, avec des vues à couper le souffle sur des promontoires accidentés et les gorges du parc national de Watarrka.  C’est là, dissimulé dans des crevasses pleines de palmiers et de verdure luxuriante, que l’on peut se baigner dans des bassins tropicaux surnommés le jardin d’Eden. Ça laisse rêveur.
Pour ceux qui préfèrent rester à proximité de l’océan, la destination de Ningaloo est incontournable. C’est là que se trouve la plus grande réserve sous-marine du pays, avec près de 200 espèces de corail dur, 50 espèces de corail mou et plus de 500 espèces de poissons. Il s’agit de l’un des plus grands récifs du monde, qui s’étend sur 260 km au milieu de la côte de l’Australie occidentale. Ningaloo, c’est aussi l’occasion unique de nager en compagnie d’inoffensifs requins-baleines, les plus gros poissons au monde, dans ces eaux d’avril jusqu’à juin. De juin à novembre, rendez-vous est pris avec les baleines à bosse, ou encore, pour assister à l’éclosion de rares espèces de tortues. Depuis Exmouth ou Coral Bay, il suffira d’entrer dans l’eau depuis la plage pour côtoyer des poissons-clowns, nager dans les tentacules des anémones, des rascasses et de centaines d’autres poissons tropicaux. A Coral Bay, une fois équipé d’un tuba, d’un masque et de palmes, on peut aussi nager en toute liberté aux côtés de raies manta ou photographier les splendides récifs de corail.
Toujours sur la côte est, la péninsule de Freycinet sera l’occasion de faire une virée en bateau, ou tout simplement de profiter des plages de sable blanc, dignes du paradis. A découvrir dans cette région, des points de vue vertigineux, comme le phare de Cape Tourville. La splendide baie de Wineglass permettra aussi d’aller nager avec les dauphins, entre autres. C’est le rendez-vous aussi des amoureux de surf, avec un spot aux Friendly Beaches.
Les surfeurs émérites pourront aller «tâter» les vagues de l’autre côté du pays, sur les rives ouest, en séjournant quelques jours à Byron Bay, en Nouvelles-Galles du Sud. Une vraie tentation new age ici, renommée pour ses plages de surf, notamment dans les déferlantes du lieu-dit The pass. L’endroit est aussi célèbre pour ses sports de plein air, comme le deltaplane biplace, les vols en montgolfière pour mieux découvrir la nature vue du ciel, ou encore la chute libre. Les amateurs de relaxation trouveront aussi leur compte à Byron Bay, puisque cette région est célèbre pour ses pratiques de guérison alternatives ! Au programme, yoga, pilate, acupuncture, aromathérapie, réflexologie, reiki, ou cure thermale dans l’un des nombreux centres de relation, à la lisière de la forêt vierge.

Impossible de quitter l’Australie sans avoir visité la fameuse Kangaroo Island. Située à 15 km de l’Australie méridionale, à proximité d’Adélaïde, cette île est une occasion unique de côtoyer des pélicans, des lions de mer australiens, ou encore des koalas tout à leur sieste dans les arbres. Chaque soir, assis sur des gradins de sable, on pourra assister au pèlerinage des manchots pygmées, en petits groupes ou par paires, sur le rivage de Penneshaw. Et bien sûr, puisque l’île porte bien son nom, ce sera l’occasion aussi d’observer des wallabies, des opossums et des kangourous lors d’une balade nocturne le long de l’American River. Les koalas que l’on peut cajoler, sont visibles partout, mais ont pris plus particulièrement leurs quartiers dans les arbres de la réserve naturelle de la baie de Hanson. A voir aussi sur l’île, plus de 7000 otaries à fourrure de Nouvelle-Zélande, dans le parc national de Flinders Chase, qui côtoient des centaines de kangourous assez dociles.

Jenny Saleh

 

L’Australie en toute saison
L’Australie est un pays où il fait bon vivre en toute saison. Vous pouvez avoir toutes sortes d’activités, pratiquement n’importe quand pendant l’année. Il y a quatre saisons sur la majeure partie du pays et deux saisons, une humide et l’autre sèche, dans le nord tropical.  
Durant l’été australien qui a lieu de décembre à février, il fait bon être dehors. Venez nager sur les plages de Sydney ou faire de la randonnée sur le chemin Overland Track en Tasmanie. L’automne australien, de mars à mai, est la saison des feuillages flamboyants à Canberra et du Grand Prix de Formule 1 à Melbourne. L’hiver australien, de juin à août, offre des possibilités de ski dans les Alpes australiennes. Vous pouvez aussi passer des vacances d’hiver au soleil.  Faites de la plongée libre dans la Grande barrière de corail ou du 4×4 dans le désert de Simpson en Australie du Sud. Le printemps australien, de septembre à novembre, est la meilleure période de l’année pour l’observation des baleines et des fleurs sauvages alors que vous explorez les domaines vinicoles de la région de Margaret River en Australie de l’Ouest.  

 

 

 

 

 

 

Related

Histoire de coopératives. Excursion au cœur du commerce équitable dans la Békaa

admin@mews

La renaissance du jardin de Sanayeh. Quand un parc s’offre un second souffle

admin@mews

Kornet Chehwan. Une commune modèle sans l’aide de l’Etat

admin@mews

Laisser un commentaire